• uzzi2125 juil. 2024 08:03
    SophiaSofia a écrit : 25 juil.24, 08:02 Je sais, mais une prise de conscience peut toujours être espérée.
    Je ne voudrais pas être méchant, mais Pat est salement atteint, la conscience, c'est pour ceux qui sont encore en possession de leurs facultés mentales.
  • uzzi2125 juil. 2024 08:04
    SophiaSofia a écrit : 25 juil.24, 08:03 j'y vais aussi tel qu'annoncé, la demi-heure est passée :) bonne soirée à tous, à bientôt si Dieu le veut :Bye:
    A bientôt. :)
  • SophiaSofiail y a 58 minutes
    oui, il sait pas ce que c'est que faire la volonté du Seigneur, pourtant les disciples la faisaient aussi eux, et c'est que du bonheur, exemple de directives "Actes 16:6 "Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d'annoncer la parole dans l'Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie. Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie; mais l'Esprit de Jésus ne le leur permit pas". Faudrait être fou, d'attrister l'Esprit du Seigneur, mais il est évident que certains le font...
  • SophiaSofiail y a 54 minutes
    je le dis, parce qu'il est aussi écrit : Éphésiens 4:30 "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption". Avoir été scellé est le gage de notre délivrance (rédemption donc).
  • SophiaSofiail y a 54 minutes
    :Bye:
  • d6p7il y a 34 minutes
    "Les philosophes qui voulaient être des « sages », c’est-à-dire ceux qui enseignaient aux hommes comment il fallait vivre, enseignaient que le but principal, essentiel de l’homme, consistait à détruire en lui son moi individuel. Les biens spirituels, en effet, ont toujours été surtout définis en termes négatifs. « Amor intellectualis Dei » chez Spinoza, fut élaboré de la même façon que l’ἀταραξία des Anciens.
  • d6p7il y a 34 minutes
    Ce n’est pas en vain que Schopenhauer exprimait un tel enthousiasme pour un petit traité que Spinoza n’acheva pas : « De intellectus emendatione ». Dans le christianisme aussi d’ailleurs, Schopenhauer n’estimait que son mépris des biens du monde, de l’individuel."
  • d6p7il y a 33 minutes
    "Ne sacrifions-nous pas tout, et même la vérité, au nom de laquelle la théorie élève ses droits, pour des buts illusoires ?"
  • d6p7il y a 32 minutes
    "Nous voulons comprendre et expliquer tout immédiatement et jusqu’au bout, et c’est à cause de cela que nous faisons toujours des théories. Et, nous imaginant que la théorie est identique à la vérité, nous avons en elle une telle confiance, que le soupçon même ne surgit jamais en nous, que c’est elle précisément qui s’empare du droit de juger ce qui est pie ou impie, que c’est elle qui, avec ses prétentions de juger, peut se trouver impie."
  • d6p7il y a 27 minutes
    "Tertullien, par exemple, dans ce fragment de ses réflexions « de Carne Christi », qu’on cite généralement comme un exemple des absurdités dans lesquelles peut sombrer celui qui prétend pouvoir renoncer dans ses pérégrinations à la boussole des idées raisonnables."

Connexion  •  S’enregistrer

Qui est en ligne / Statistiques

Au total il y a 769 utilisateurs en ligne : 18 enregistrés, 0 invisible et 751 invités
Membres : Ahrefs [Bot], Amazon [Bot], Anoushirvan, Bing, Coemgen, d6p7, Google, Gérard C. Endrifel, l_leo, Majestic, Mic, Mickey-Catho, Oiseau du paradis, Pollux, ronronladouceur, sansparole, SemrushBot, uzzi21

Légende: Forums enseignement, Nouveaux utilisateurs enregistrés, Utilisateurs contingents
1463223 messages • 47392 sujets • 6244 membres • Le membre enregistré le plus récent est superrxpharma.


Qu’est-ce que le dialogue interreligieux ?
Geneviève Comeau, S’asseoir ensemble : les religions, sources de guerre ou de paix ? "Ce n’est pas un dialogue entre religions ou institutions, mais entre des personnes qui appartiennent à des religions différentes et reconnaissent leur égale dignité humaine. Le dialogue est une rencontre qui devient parole, où il y a respect et écoute réciproques, et qui comporte des enjeux existentiels. Ce n’est ni une négociation sur le contenu de la foi, ni un débat où on chercherait à marquer des points, ni une tentative de convertir l’autre. C’est une attitude profonde, marquée par le désir de rencontrer l’autre dans sa différence."

Statistiques des dons • Faire un don

25.45 %

Nous avons reçu 346,56 $ de dons.
Notre objectif est d’obtenir 1 361,96 $.
Les dons n’ont pas été utilisés.