Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Consistant à injecter, par perfusion intraveineuse, du sang ou des dérivés sanguins.
Verrouillé
hallelouyah

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1466
Inscription : 20 juin 2009, 10:29

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 29 oct. 2009, 09:45

Message par hallelouyah »

Manger c'est reprendre des forces, la bible montre que l'esprit (la force vitale) revient ou est retrouvée par la nourriture.
Quand tu perds du sang tu perds des forces . Par analogie la transfusion revient à "manger" au même titre qu'une perf alimentaire puisque tu recouvres des forces.

jonsson a écrit :Quand celui-ci est "transplanté" d'un corps à un autre, il n'est pas "mangé" comme le serait une nourriture. Il garde ses caractéristiques de tissu liquide avec la même forme et la même fonction.

Prend un organe, ou même un bout du tissu cellulaire de cet organe, et met le dans l'eau. Fais de même avec un peu de sang.
Qu'observes-tu ?

Le sang s'est dilué, sa fonction ne peut plus être remplie
L'organe ou le morceau de tissu cellulaire n'a pas subi la dilution, forme et fonction sont restés.

Qu'en conclure ? le sang n'est pas un tissu, ni un organe et et la transfusion encore moins un acte de transplantation.

Maintenant retour à la bible. :D

Le commandement donné à Noé allait-il changer la position de Dieu sur le sang tel qu'il l'avait prévu ?


SI on y réfléchit quelques instants, ce commandement émet une autorisation alimentaire, car Dieu va introduire une alimentation nouvelle pour l'homme : la chair d'âmes vivantes.

Et Dieu dit encore : “ Voici que je vous ai donné toute végétation portant semence, qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre dans lequel il y a du fruit d’arbre portant semence. Que cela vous serve de nourriture. (Genèse 1:29)

Ils sont maintenant livrés en votre main. Tout animal qui se meut [et] qui est vivant pourra vous servir de nourriture. Comme pour la végétation verte, oui je vous donne tout cela. (Genèse 9:2,3)

Dieu va autoriser l'homme a tué tout animal vivant pour pouvoir en consommer la chair, du moment que cet animal a du sang et qu'il peut être séparé de la chair, il est compté parmis les âmes vivantes permises. Toutefois Dieu ne donnera pas le droit à l'homme du sang de ces âmes. Pourquoi ?
En faisant cela, Dieu édicte une vérité universelle qu'il établi comme loi :l'âme de la chair est son sang et rappelle à l'homme que la vie de la chair ne lui appartient pas et par conséqent iil ne reçoit pas l'autorisation d'un usage du sang . Toute personne comprend que le sang est la vie du corps de chair de toutes sortes d'âme vivantes.(l'âme vivante est un corps de chair dans lequel la force de vie est en action et produit le sang).

Cette loi est si importante que Dieu dira "D’autre part, votre sang de vos âmes, je le redemanderai. De la main de toute créature vivante, je le redemanderai ; et, de la main de l’homme, de la main de chacun qui est son frère, je redemanderai l’âme de l’homme."(Genèse 9:5)

Mais pourquoi plus loin Dieu dit-il "à l’image de Dieu il a fait l’homme" ?

Parce que l'animal comme l'homme sont des âmes vivantes, tous les deux sont des créatures de chair dont le sang est la vie de leur chair. En raison de cela, Jéhovah va rappeler qu'il existe une distinction entre l'âme vivante qu'est l'homme et l'âme vivante qu'est l'animal.
Mais par ce rappel Dieu explique en même temps que l'interdit valable pour les animaux s'applique à l'homme.
Dieu va interdire à l'homme de verser le sang de l'homme, mais il ne s'agit pas ici de la stricte définition du meurtre car celui-ci sera défini plus tard dans la Loi de Moïse (tu ne dois pas assasiner).

Ainsi Dieu interdisait la chair humaine, mais il interdisait aussi de verser le sang d'un homme vivant.
En raison de la loi universelle énoncé à Noé, l'homme ne pouvait disposer du sang de l'homme vivant ou mort, ni de l'animal vivant ou mort.

Ainsi le point de vue de Dieu sur le sang dès le commencement n'était pas modifié. Cela allait-il changé avec la Loi mosaïque ?
une bible : http://watchtower.org/f/bible/
un engagement à prendre par le baptème pour devenir ami de Jéhovah.

jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 29 oct. 2009, 11:06

Message par jonsson »

hallelouyah a écrit :Manger c'est reprendre des forces, la bible montre que l'esprit (la force vitale) revient ou est retrouvée par la nourriture.
Quand tu perds du sang tu perds des forces . Par analogie la transfusion revient à "manger" au même titre qu'une perf alimentaire puisque tu recouvres des forces.


Prend un organe, ou même un bout du tissu cellulaire de cet organe, et met le dans l'eau. Fais de même avec un peu de sang.
Qu'observes-tu ?

Le sang s'est dilué, sa fonction ne peut plus être remplie
L'organe ou le morceau de tissu cellulaire n'a pas subi la dilution, forme et fonction sont restés.

Qu'en conclure ? le sang n'est pas un tissu, ni un organe et et la transfusion encore moins un acte de transplantation.

Maintenant retour à la bible. :D
?
Votre conclusion correspond-t-elle à celle des medecins ou bien est ce uniquement un moyen de defendre le point de vue de la WT ???
Votre analyse, je dirai même votre experience, est amusante, est-elle de votre cru ???
A en juger l'exposé de votre experience, dois-je conclure que vous avez une formation médicale très poussée ???

Considérer deux patients qui sont incapables de manger et sont admis à l’hôpital. On donne à l’un une transfusion sanguin et à l’autre une alimentation par intraveineuse, lequel des deux reçoit vraiment de la nourriture et survivra ?
Clairement, les docteurs ne prescrivent pas de transfusions sanguines pour traiter la sous-alimentation, mais plutôt pour remplacer quelque chose que votre corps a perdu, le plus souvent les globules rouges dont on a besoin pour transporter l'oxygène et rester en vie.
Aucun médecin ou scientifique actuel ne déclarerait qu'une transfusion sanguine revient à manger du sang, ou équivaut à se nourrir de sang, mais plutôt dirait que cela correspond à une greffe d’organe ou de tissu liquide comme la Wt le reconnait maintenant.
Awake! 10/22/90, p. 9 édition en anglais


@ Concernant Noé, au lieu de nous rabacher l'analyse de la WT, prenez le temps de lire attentivement les posts precedents concernant le sujet et repondez point par point aux arguments, autrement nous tombons dans un discours de sourds.
Vous dites :
"Mais par ce rappel Dieu explique en même temps que l'interdit valable pour les animaux s'applique à l'homme."
Conclusion arbitraire, artificielle et sans fondement, en un mot c'est prendre ses désirs pour des réalités ou faire dire à la bible ce qu'elle ne dit pas.

La loi du levitique et les instructions données à Noé ne parle du sang que par rapport à l'abattage d'animaux et ensuite par rapport au meurtre d'êtres humains.
En ce qui concerne les animaux, leur sang devait être versé à terre afin d'indiquer ostensiblement que la vie qui était ainsi sacrifiée (à des fins alimentaires), ne pouvait l'être que grâce à une permission divine et non pas en vertu d'un droit naturel.
Et pour ce qui est des humains, l'homme qui versait le sang de son semblable devait payer cet acte de sa vie, car la vie humaine étant un don de Dieu, personne n'avait le droit de disposer à volonté de la vie d'autrui.
Le sang versé des animaux abattus ou des humains assassinés représentait la vie que ceux-ci avaient perdue. Cela est vrai aussi des textes de la Loi Mosaïque qui sont régulièrement cités et qui demandent que le sang soit "versé à terre." Dans tous les cas, ces versets font référence au sang d'animaux qui ont été abattu
Le sang représentait la vie qui avait été retranchée et pas la vie encore présente dans l'animal.
Les transfusions sanguines ne sont en aucun cas effectuées avec du sang provenant d'animaux abattus ou d'humains assassinés, le sang est issu d'un donneur vivant qui, ensuite, continue à vivre. Au lieu de signifier la mort de quelqu'un, un tel sang est destiné à une finalité diamétralement opposée, à savoir la préservation de la vie.

Le Docteur Machin a publié un article intitulé "le placenta des jumeaux monochorioniques in vivo n'est pas une boîte noire" dans l'édition de Janvier 2001 Ultrasound in Obstetrics and Gynecology, Volume 17, publication 1, pages 4-6 ('Annexe 3).

Le Docteur Machin fait clairement référence aux connexions vasculaires du placenta lors des grossesses monochorioniques. Ces connexions vasculaires unissent les systèmes sanguins des deux foetus dans le placenta. Il y a trois manières différentes pour que les systèmes sanguins des foetus soient connectés. D'artère à artère "A-A", veine à veine (V-V) ou artère à veine (A-V). La deuxième Phrase du paragraphe 5 de l'article de docteur Machin déclare :

"La majorité des jumeaux MC placentae ont des connexions A-V, ainsi il y a couramment des transfusions interjumeau ."

La recherche médicale a démontré que deux individus (des foetus) se transfèrent naturellement du sang dans sa totalité. Il n'y a rien de nouveau à celà commele démontre la bibliographie de l'article du docteur Machin. Clairement, la bibliographie montre qu'énormément de recherches avaient été faites dans ce domaine dans les années 1980 et 1990.

La recherche médicale, a démontré que Jéhovah Dieu tient en réalité compte du transfert naturel de sang totale entre deux personnes distinctes. Les chercheurs l'ont clairement expliqués et en ont même fourni les images montrant les phénoménes existant lors de leurs études des grossesses monochorioniques.

wina.d

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 683
Inscription : 12 mars 2006, 17:26

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 29 oct. 2009, 12:29

Message par wina.d »

jonsson a écrit : Votre conclusion correspond-t-elle à celle des medecins ou bien est ce uniquement un moyen de defendre le point de vue de la WT ???
Votre analyse, je dirai même votre experience, est amusante, est-elle de votre cru ???
A en juger l'exposé de votre experience, dois-je conclure que vous avez une formation médicale très poussée ???...
C'est un mécanisme de défense psychologique qui se met en place (homer)
ImageSuper Wina dit STOP

hallelouyah

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1466
Inscription : 20 juin 2009, 10:29

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 29 oct. 2009, 12:41

Message par hallelouyah »

jonsson a écrit :
Considérer deux patients qui sont incapables de manger et sont admis à l’hôpital. On donne à l’un une transfusion sanguin et à l’autre une alimentation par intraveineuse, lequel des deux reçoit vraiment de la nourriture et survivra ?
Clairement, les docteurs ne prescrivent pas de transfusions sanguines pour traiter la sous-alimentation, mais plutôt pour remplacer quelque chose que votre corps a perdu, le plus souvent les globules rouges dont on a besoin pour transporter l'oxygène et rester en vie.
Aucun médecin ou scientifique actuel ne déclarerait qu'une transfusion sanguine revient à manger du sang, ou équivaut à se nourrir de sang, mais plutôt dirait que cela correspond à une greffe d’organe ou de tissu liquide comme la Wt le reconnait maintenant.
Awake! 10/22/90, p. 9 édition en anglais

J'avais parlé d'analogie mais que voulez-vous, 2Corinthiens 4:4. Sinon est-ce là un extrait ou les parties en rouges sont-elles seulement ce qui est cité de Awake ?

jonsson a écrit : concernant Noé, au lieu de nous rabacher l'analyse de la WT, prenez le temps de lire attentivement les posts precedents concernant le sujet et repondez point par point aux arguments, autrement nous tombons dans un discours de sourds.
Je n'ai rien lu sur Noé dans les précédents posts qui soit pertinent.
jonsson a écrit : Conclusion arbitraire, artificielle et sans fondement, en un mot c'est prendre ses désirs pour des réalités ou faire dire à la bible ce qu'elle ne dit pas.
Si vous n'avez rien à dire alors ne dites rien.
jonsson a écrit : En ce qui concerne les animaux, leur sang devait être versé à terre afin d'indiquer ostensiblement que la vie qui était ainsi sacrifiée (à des fins alimentaires), ne pouvait l'être que grâce à une permission divine et non pas en vertu d'un droit naturel.
Le commandement donné çà Noé n'a rien à voir avec le sacrifice. Dieu n'a jamais ordonné de sacrifier à des fins alimentaires.
Les animaux pour le sacrifice (c'est la Loi de Moïse) devaient être comptés parmi les animaux purs, de certains espèces, et sans défaut.
Concernant la parole de Jéhovah dite à Noé, Il s'agissait de toutes sortes d'âmes vivantes pures ou impures, de toutes espèces, avec ou sans défaut du moment qu'elles avaient du sang et que celui-ci pouvait être séparé.

La notion de sacrifice venant de Dieu est toujours en relation avec ce qui est pur.
jonsson a écrit :La recherche médicale, a démontré que Jéhovah Dieu tient en réalité compte du transfert naturel de sang totale entre deux personnes distinctes. Les chercheurs l'ont clairement expliqués et en ont même fourni les images montrant les phénoménes existant lors de leurs études des grossesses monochorioniques.
Vous transfusez avec des foetus vous ? Vous vous prenez pour un foetus ou quoi ? :D
Vous dites Jéhovah Dieu tient en réalité compte du transfert naturel de sang totale entre deux personnes distinctes. Cela explique l'existence des groupes sanguins et du résus et autres. 2 Corinthiens 4:4
une bible : http://watchtower.org/f/bible/
un engagement à prendre par le baptème pour devenir ami de Jéhovah.

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1652
Inscription : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 29 oct. 2009, 13:04

Message par Zouzouspetals »

hallelouyah a écrit :Manger c'est reprendre des forces, la bible montre que l'esprit (la force vitale) revient ou est retrouvée par la nourriture.
Quand tu perds du sang tu perds des forces . Par analogie la transfusion revient à "manger" au même titre qu'une perf alimentaire puisque tu recouvres des forces.
Vous avez une curieuse définition de "manger", bien trop vague. Par exemple, dormir, c'est aussi reprendre des forces. Diriez-vous alors, selon votre logique, que par analogie, la transfusion revient à "dormir" au même titre qu'une bonne nuit de sommeil ? En ce cas, croyez-vous que Dieu interdise aux hommes cette façon de "reprendre des forces" ?

Ne vous en déplaise, la transfusion sanguine n'est pas absorption de nourriture ; c'est une transplantation de tissu.
"Lorsqu’on transplante un cœur, un foie, ou tout autre organe, il se peut que le système immunitaire du receveur détecte le tissu étranger et qu’un phénomène de rejet se produise. Or, il faut savoir que la transfusion est une transplantation de tissu à part entière." (la mise en italique est dans le texte)

Vous n'êtes pas d'accord avec cette affirmation, pourtant elle est plus juste que votre définition selon laquelle la transfusion reviendrait à manger pour reprendre des forces.
D'ailleurs, vous n'avez pas répondu à ma question : pensez-vous qu'une personne transfusée se livre au cannibalisme ?
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 30 oct. 2009, 04:55

Message par jonsson »

En plus de la question de ZZ, en voici d'autres, MERCI d'y répondre.

1) A partir de quelle base biblique ou médicale affirmez-vous que tel composant ou fraction de sang est "essentiél" et que tel autre est "secondaire" ?

2) L'albumine est un des composants autorisé par la WT, comment concilier cette position et le fait qu'il faille verser à terre le sang des animaux abattus, en sachant qu'il faut 10 à 15 litres sang pour extraire 600 grammes d'albumine pour traiter les brulures ?

3) Si le décret divin qui fut adressé à Noé concernant le sang, demeure à jamais valide, doit-on considerer que l'autre commandement qui ordonne aux humains "d'être féconds et de devenir nombreux" est lui aussi toujours valide ?
(Voir la Tour de garde du 1er mars 1988 (page 21)"A proprement parler, la procréation ne fait pas partie de l'oeuvre que Jéhovah assigne aujourd'hui à son peuple"

4) Les Témoins de Jéhovah disent que Dieu interdit que l'on mange du sang parce que celui-ci symbolise la vie; comment expliquer que le symbole pourrait avoir une plus grande valeur que la chose qu'il symbolise ?
En effet dans le cas de grave hémorragie interne la transfusion est l'unique moyen qui permet de maintenir une personne en vie, laisser mourir une personne afin de préserver le symbole de la vie est une contradiction en soi, et équivaut à attribuer plus d'importance au symbole qu'à la chose qu'il symbolise.

5) Pourquoi La lettre qui collecte les instruction d'Actes chapitre 15 s'adressait-elle spécifiquement aux chrétiens Gentils les "gens des nations," ceux-ci résidaient à Antioche, en Syrie et en Cilicie (des territoires jouxtant le nord d'Israël) ?

6) "S'abstenir" Le terme Grec qui est employé (apékhomai) signifie fondamentalement "se tenir à l'écart de", on le retrouve en I Timothée 4:3 certains enseignent de "s'abstenir d'aliments" et en I Pierre 2:11 "vous abstenir des désirs charnels", Pensez-vous que ce terme s'applique de manière absolue OU de façon spécifique et bien définie
?

hallelouyah

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1466
Inscription : 20 juin 2009, 10:29

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 30 oct. 2009, 09:05

Message par hallelouyah »

Zouzouspetals a écrit :
Ne vous en déplaise, la transfusion sanguine n'est pas absorption de nourriture ; c'est une transplantation de tissu.
"Lorsqu’on transplante un cœur, un foie, ou tout autre organe, il se peut que le système immunitaire du receveur détecte le tissu étranger et qu’un phénomène de rejet se produise. Or, il faut savoir que la transfusion est une transplantation de tissu à part entière." (la mise en italique est dans le texte)

Vous n'êtes pas d'accord avec cette affirmation, pourtant elle est plus juste que votre définition selon laquelle la transfusion reviendrait à manger pour reprendre des forces.
D'ailleurs, vous n'avez pas répondu à ma question : pensez-vous qu'une personne transfusée se livre au cannibalisme ?
Le contexte montre que ce docteur comparait la transfusion à une transplatation parce que il parlait de la difficulté à réaliser une transfusion sans aucune incompatibilité, problème bien connu dans la transplantation d'organes.

Pour affiner mon propos mal compris je précise ceci :la bible dit que les aliments sont pour le ventre et le ventre pour les aliments, les aliments représentant une source naturelle de nutriments( fruits légumes, etc..)

Tandis que la bible au sujet du sang parle de la vie de la chair, ce qui n'est pas à ranger comme nutriment.
Mais si l'âme manque de l'un ou de l'autre elle perd des forces.
une bible : http://watchtower.org/f/bible/
un engagement à prendre par le baptème pour devenir ami de Jéhovah.

jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 30 oct. 2009, 10:11

Message par jonsson »

hallelouyah a écrit : Le contexte montre que ce docteur comparait la transfusion à une transplatation parce que il parlait de la difficulté à réaliser une transfusion sans aucune incompatibilité, problème bien connu dans la transplantation d'organes.

Pour affiner mon propos mal compris je précise ceci :la bible dit que les aliments sont pour le ventre et le ventre pour les aliments, les aliments représentant une source naturelle de nutriments( fruits légumes, etc..)

Tandis que la bible au sujet du sang parle de la vie de la chair, ce qui n'est pas à ranger comme nutriment.
Mais si l'âme manque de l'un ou de l'autre elle perd des forces.

Vous vous enfermez dans un raisonnement spécieux et sans fondement, si ce n'est votre propre logique.
Pour recevoir un bénéfice nutritif du sang, il faudrait le manger et le digérer de manière à ce que ses éléments soient dissous et utilisés comme nourriture.
Lorsqu'une personne est tranfusée, digère t-elle le sang afin d'en extraire les éléments nutritifs ???

Quand le sang est "transplanté" d'un corps à un autre, il n'est pas "mangé" comme le serait une nourriture. Il garde ses caractéristiques de tissu liquide avec la même forme et la même fonction. Les cellules du corps ne peuvent pas utiliser du sang transplanté comme nourriture.

Conclusion : une transfusion n’apporte aucun bénéfice nutritif.



J'espère que vous repondrez à mes 6 questions avec précision et references.

wina.d

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 683
Inscription : 12 mars 2006, 17:26

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 30 oct. 2009, 10:42

Message par wina.d »

il n'y a rien a faire hallelouyah est en phase de défense psychologique.

il ne peut raisonner convenablement :(
ImageSuper Wina dit STOP

hallelouyah

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1466
Inscription : 20 juin 2009, 10:29

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 30 oct. 2009, 10:45

Message par hallelouyah »

Petite précision : tout les nutriments sont transportés par le sang, et l'organisme doit maintenir un taux de sucre dans le sang, mais ce n'était pas mon propos.

Il y a donc toujours un apport nutritif minimal :D
Mais le sang ne fut pas pas interdit pour cette raison et il n'est pas tenu pour aliment dans la Bible puisque Dieu parlant à Noé en l'interdisant a aussi déclaré qu'il n'était pas un aliment.

La Loi de Moïse va introduire une autre raison de l'interdit du sang, celle-ci ne remplace pas celle donnée à Noé.

Alors que le commandement donné à Noé interdit le sang tant animal qu'humain, la Loi va donner un usage qui n'a rien de médical, le sang va être utilisé pour la propiation.
Sous ce rapport, le sang symbolisera aussi la vie ôtée de l'animal.
C'est la raison pour laquelle Dieu a interdit aux israélite de manger n'importe quel sorte de sang, n'importe quel sorte de chair avec son sang.

Puisque le principe énoncé en Lévitique 17:11 indique que c'est le sang de la chair par la vie que représente ce sang qui fait propitiation, quand Dieu a envoyé son fils unique-engendré, il remplacera les sacrifices d'animaux par le corps de son fils fait à la ressemblance d'Adam.
Ainsi Dieu avait une base claire pour établir un tel sacrifice : celui de l'Agneau de Dieu.

Bien qu'après La Loi ait prit fin, le principe reste en vigueur puisque le chrétien peut profiter de la propitiation faite une fois pour toute par l'offrande de Jésus avec un esprit éternel.
une bible : http://watchtower.org/f/bible/
un engagement à prendre par le baptème pour devenir ami de Jéhovah.

jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 30 oct. 2009, 10:55

Message par jonsson »

hallelouyah a écrit :Petite précision : tout les nutriments sont transportés par le sang, et l'organisme doit maintenir un taux de sucre dans le sang, mais ce n'était pas mon propos, certains ne savent manifestement pas lire.

Il y a donc toujours un apport nutritif minimal :D
Mais le sang ne fut pas pas interdit pour cette raison et il n'est pas tenu pour aliment dans la Bible puisque Dieu parlant à Noé en l'interdisant a aussi déclaré qu'il n'était pas un aliment.

La Loi de Moïse va introduire une autre raison de l'interdit du sang, celle-ci ne remplace pas celle donnée à Noé.

Alors que le commandement donné à Noé interdit le sang tant animal qu'humain, la Loi va donner un usage qui n'a rien de médical, le sang va être utilisé pour la propiation.
Sous ce rapport, le sang symbolisera aussi la vie ôtée de l'animal.
C'est la raison pour laquelle Dieu a interdit aux israélite de manger n'importe quel sorte de sang, n'importe quel sorte de chair avec son sang.

Puisque le principe énoncé en Lévitique 17:11 indique que c'est le sang de la chair par la vie que représente ce sang qui fait propitiation, quand Dieu a envoyé son fils unique-engendré, il remplacera les sacrifices d'animaux par le corps de son fils fait à la ressemblance d'Adam.
Ainsi Dieu avait une base claire pour établir un tel sacrifice : celui de l'Agneau de Dieu.

Bien qu'après La Loi ait prit fin, le principe reste en vigueur puisque le chrétien peut profiter de la propitiation faite une fois pour toute par l'offrande de Jésus avec un esprit éternel.

Une questions les chrétiens sont-ils tenus d'observer la loi mosaïque ?

Galates 3,
23 Avant que soit instauré le régime de la foi, nous étions emprisonnés par la *Loi et sous sa surveillance, dans l'attente du régime de la foi qui devait être révélée.
24 Ainsi, la Loi a été comme un gardien[o] chargé de nous conduire au Christ pour que nous soyons déclarés justes devant Dieu par la foi.
25 Mais depuis que le régime de la foi a été instauré, nous ne sommes plus soumis à ce gardien

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1652
Inscription : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 30 oct. 2009, 14:32

Message par Zouzouspetals »

hallelouyah a écrit : Le contexte montre que ce docteur comparait la transfusion à une transplatation parce que il parlait de la difficulté à réaliser une transfusion sans aucune incompatibilité, problème bien connu dans la transplantation d'organes.
Quel contexte ? L'affirmation que j'ai citée n'est pas celle d'un docteur. En outre, la transfusion y est clairement définie comme "une transplantation de tissu à part entière", et pas seulement, comme vous l'entendez, d'une similitude entre greffe et transfusion, qui serait fondée sur leurs seuls problèmes communs de compatibilité.
En bref, la citation ne dit pas : "La transfusion sanguine comporte des problèmes de compatibilité comme par exemple les transplantations." ; elle dit : "Lorsqu’on transplante un cœur, un foie, ou tout autre organe, il se peut que le système immunitaire du receveur détecte le tissu étranger et qu’un phénomène de rejet se produise. Or, il faut savoir que la transfusion est une transplantation de tissu à part entière."
hallelouyah a écrit :Pour affiner mon propos mal compris je précise ceci :la bible dit que les aliments sont pour le ventre et le ventre pour les aliments, les aliments représentant une source naturelle de nutriments( fruits légumes, etc..)
Vous avez un verset biblique dans lequel les aliments sont mentionnés comme "source naturelle de nutriments" ? Parce que j'entends là un discours terriblement moderne, propre à une époque obsédée par la diététique, pas les propos d'une société rurale soumise aux aléas climatiques et aux pénuries alimentaires.
hallelouyah a écrit :Tandis que la bible au sujet du sang parle de la vie de la chair, ce qui n'est pas à ranger comme nutriment.
Mais si l'âme manque de l'un ou de l'autre elle perd des forces.
Il en va de même, et à plus forte raison, pour le sommeil : vous pouvez survivre plusieurs semaines sans manger, mais pas sans dormir.
Or, vous assimilez la transfusion au fait de "manger", mais pas à celui de dormir. Pourquoi ? Sans doute parce que vous n'avez aucun verset biblique qui interdise le sommeil, alors que la Bible comporte plusieurs interdits alimentaires.
Cependant, si vous compariez la transfusion au sommeil, alors vous perdriez tout justificatif pour pouvoir l'interdire.
Pourtant, la transfusion sanguine est aussi peu absorption de nourriture que nuit de repos.
Votre raisonnement est donc biaisé. D'autant que, pour pouvoir formuler un interdit aussi strict et lourd de conséquences, il faudrait avoir plus qu'un simple analogie ; il faudrait détenir des preuves argumentées que la transfusion revient à manger du sang, et que manger du sang est, aux yeux de Dieu, et quelles que soient les circonstances, absolument défendu ou passible des pires sanctions.
(Cf I Samuel 14:24-45)

Et nous ne parlons là que de sang total, le seul que connaissaient les rédacteurs bibliques ; qu'en est-il donc des fractions sanguines, utilisées de nos jours ? Comment faites-vous la différence, avec votre seule Bible, entre celles que Dieu autoriserait et celles qu'Il interdirait ?
Comment pouvez-vous soutenir que la position intransigeante des Témoins de Jéhovah face aux transfusions s'appuie indubitablement, et uniquement, sur la Bible ? Où la Bible parle-t-elle de transfusion sanguine, ou d'une pratique similaire ?
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

hallelouyah

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1466
Inscription : 20 juin 2009, 10:29

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 31 oct. 2009, 12:57

Message par hallelouyah »

Zouzouspetals a écrit : Quel contexte ? L'affirmation que j'ai citée n'est pas celle d'un docteur.

Révisez alors vos références parce que Réveillez-vous 22 octobre 1990 page 9 en français() ne contient pas votre citation à la page indiquée (même article).
Réveillez-vous a écrit :g90 22/10 8-9
"C'est la substance la plus dangereuse que nous utilisions en médecine", dit du sang le docteur Charles Huggins. Chef du service de transfusion sanguine d'un hôpital du Massachusetts, il sait de quoi il parle. Une grande partie du public croit que toute la difficulté d'une transfusion se résume à trouver un sang compatible avec celui du patient. C'est oublier qu'en dehors des systèmes ABO et Rhésus, pour lesquels on fait systématiquement des études de compatibilité, il existe dans le sang environ 400 autres groupes qui ne font, eux, l'objet d'aucune recherche. "Une transfusion sanguine est une transplantation d'organe, explique le docteur Denton Cooley, spécialiste en chirurgie cardio-vasculaire. Il y a, à mon avis, certaines incompatibilités dans presque toutes les transfusions de sang."

Il n'est donc pas surprenant que la transfusion d'une substance aussi complexe puisse, pour reprendre l'expression d'un chirurgien, "semer le désordre" dans le système immunitaire. De fait, une transfusion sanguine peut déprimer le système immunitaire pour une année entière. Certains voient dans ce phénomène l'aspect le plus dangereux des transfusions.
une bible : http://watchtower.org/f/bible/
un engagement à prendre par le baptème pour devenir ami de Jéhovah.

jusmon de M. & K.

* [ Aucun rang ] *

Messages : 12253
Inscription : 26 janv. 2005, 08:11
Localisation : Andromède

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 31 oct. 2009, 13:43

Message par jusmon de M. & K. »

J'admire beaucoup ceux qui ont du temps pour traîter sérieusement un tel thème. La position des TJ sur la transfusion se passe de commentaires. (loll)
"Ils étaient frappés de sa doctrine ; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes." (Marc 1:22).

Le christianisme enfin expliqué:
http://www.forum-religion.org/post641487.html#p641487

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1652
Inscription : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 31 oct. 2009, 14:42

Message par Zouzouspetals »

hallelouyah a écrit :
Révisez alors vos références parce que Réveillez-vous 22 octobre 1990 page 9 en français() ne contient pas votre citation à la page indiquée (même article).
Où avez-vous vu que ma citation était issue du Réveillez-vous 22 octobre 1990 page 9 ?

D'ailleurs, je pense que c'est vous qui devriez réviser vos références ; parce que, dans les propos de ce docteur Denton Cooley, spécialiste en chirurgie cardio-vasculaire que cite votre revue, il est également écrit, noir sur blanc, qu'une "transfusion sanguine est une transplantation d'organe".
Donc, au lieu de vouloir assimiler la transfusion à l'absorption de nourriture (ce qu'elle n'est pas) pour pouvoir lui imposer les interdits alimentaires bibliques, vous devriez plutôt vous demander : "que penser des greffes d'organe ?"
Selon vous, un chrétien peut-il recevoir une transplantation ?
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

Verrouillé
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Transfusion sanguine »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité