Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.

Règles du forum
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Répondre
unjuifdeberee

* [ Aucun rang ] *

Messages : 303
Inscription : 04 sept. 2009, 13:43

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 13 nov. 2009, 07:27

Message par unjuifdeberee »

unjuifdeberee a écrit :Salam,

Au Nom de Dieu, Clément et Miséricordieux.
Paix sur quiconque suit la bonne guidée.

Quel canon biblique est la Parole de Dieu ?



Le Canon Protestant
Historiquement, les Eglises protestantes ont reconnue en le Canon Hébreu leur Ancien Testament, bien que différemment ordonné, et avec quelques livres divisés de sorte que le nombre total de livres est de trente-neuf. Ces livres sont à classer en trois types de littérature : dix-sept livres historiques (Genèse à Esther), cinq livres poétiques (Job à Salomon), et dix-sept livres prophétiques. Avec l'addition des autres ving-sept livres (les quatre évangiles canoniques, Actes, vingt-et-un épîtres, et le livre de la Révélation), appelés le Nouveau Testament, les écritures chrétiennes Protestantes sont complètes.
[Bruce M Metzger & Michael D Coogan (Ed.), Oxford Companion To The Bible, 1993, Oxford University Press, Oxford & New York, pp. 79 (Under 'Bible').]


Le Canon Catholique
Le Canon Protestant s'est formé en rejetant un certain nombre de livres et de parties de livres qui ont pendant des siècles faits partie de l'Ancien Testament dans la Septante Grecque et dans la Vulgate latine, et avaient gagné une large acceptation au sein de l'église Catholique. En réponse à la Réforme Protestante, au Conseil de Trente (1546) l'Eglise Catholique a accepté, comme Deutérocanoniques, (les livres de) Tobit, Judith, les additions grecques à Esther, la sagesse de Salomon, Sirac, Baruch, la lettre de Jérémie, trois additions grecques à Daniel (la prière d'Azariah et la chanson des trois juifs, Susanna, Bel et le Dragon), et I et 2 Maccabées. Ces livres, ainsi que ceux qui sont dans le Canon juif et le Nouveau Testament, constituent le total des soixante-treize livres admis par l'Eglise Catholique Romaine.
[Ibid]


Ces différences sont mieux illustrées ici : http://www.aimer-jesus.com/divergeances ... _bible.php



Le Canon Anglican
L'église Anglicane se situe entre l'Eglise Catholique et beaucoup de mouvances protestantes en acceptant seulement le canon juif et le Nouveau Testament comme source d'autorité, mais également en acceptant des segments d'écrits apocryphes dans le lectionnaire et la liturgie. En une fois, toutes les copies de la version autorisée du Roi James Version de 1611 ont inclue les Apocryphes entre les Anciens et Nouveaux Testaments.
[Ibid]



Le Canon Orthodoxe
La Bible de l'Eglise Orthodoxe Grecque comporte tous les livres admis par l'Eglise Catholique, plus I Esdras, la prière de Manassé, la Psaume 151, et 3 Maccabées. Le canon Slavon ajoute 2 Esdras, mais désigne I et 2 Esdras en tant que 2 et 3 Esdras. D'autres églises de l'est possèdent 4 Maccabées également.
[Ibid]


Le Canon Copte
Athanasse a édité sa Trente-neuvième épître ; non seulement en Grec mais également en Copte, sous une forme légèrement différente - bien que la liste des vingt-sept livres du Nouveau Testament est la même dans les deux langues. Combien plus problématique en revanche est la liste du canon des Coptes. La traduction Copte des collections connues comme les quatre-vingt cinq canons Apostoliques se conclut avec un ordre différent des livres du Nouveau Testament et est agrandie par l'addition de deux autres : Les quatre évangiles ; les Actes des apôtres ; les quatorze épîtres de Paul (non mentionnées individuellement) ; deux épîtres de Pierre, trois de Jean, un de Jacques, un de Jude ; l'apocalypse de Jean ; les deux épîtres de Clément.
[Bruce M Metzger, The Canon Of The New Testament: Its Origin, Significance & Development, 1997, Clarendon Press, Oxford, p. 225.]





Le Canon Syriaque (peshitta)
Le Peshitta a un nombre différent de livres dans le Nouveau Testament. Ceci représente pour le Nouveau Testament, une accommodation, une harmonisation du Canon des Syriens avec celui des Grecs. La troisième Epître aux Corinthiens, apocryphe, sont rejetées et en supplément des quatorze épîtres de Paul (y compris les Hébreux, L'épître de Paul à Philémon), les trois plus longues épîtres Catholiques (Jacques, 1 Pierre, 1 Jean) furent inclus. Les quatre épîtres catholiques les plus courtes (2 Pierre, 2 et 3 Jean, et Jude) et l'apocalypse sont absentes de la version Syriaque du Peshitta, et ainsi du canon Syriaque, lequel contient 22 Livres.
[Metzger, The Canon Of The New Testament: Its Origin, Significance & Development, Op.Cit, p.219]



Le Peshitta est de nos jours suivi par les chrétiens de Kerala (Inde), à titre d'exemple. [Ibid, p.220]




Le Canon Ethiopien [c'est le canon le plus large de tous les canons bibliques (81 livres)]
L'ancien Testament comprends outre, le canon de la Bible Hébraïque, le livre des Jubilés, I Enoch, Les Paralipomènes de Baruch, le Josippon ; la chronique de l'histoire juive populaire, s'étendant d'Adam à l'époque de Titus, attribuée à Joseph ben Gorion, l'Ascension d'Isaïe, la Psaume 151 le Pasteur d'Hermas, l'Apocalypse d'Esdras…. Les Deuxième et Troisième livres des Maccabées' sont mélangés. Les textes de ces trois livres sont très éloignés de ceux de la Septante. En ce qui concerne le Nouveau Testament, il est composé de trente-cinq livres, huit textes additionnels se joignant aux habituels 27 ouvrages ; on retrouve en supplément des quatre évangiles, des quatorze épîtres de Paul des quatre épîtres catholiques et du livre de la révélation: Le Sinodos (Synodicon, un livre d'ordre d'église, une collection de prières et d'instructions à Clément de Rome.), Clément (Qalementos), un livre en sept parties, censé avoir été communiqué par Pierre à Clément, le livre de l'engagement (deux parties, la première détaille les règles d'ordre de l'église, la seconde relie des instructions de Jésus indiquées aux disciples entre la résurrection et l'ascension semblable au Testamentum Domini), et le Didascalie (Didesqelya) (avec davantage de règles d'ordre d'églises, semblables aux constitutions apostoliques).
[Metzger, Oxford Companion To The Bible, Op.Cit, p. 79]



Le Canon Arménien
Le développement du Canon Arménien est assez complexe. Ceci parce que les informations disponibles sont loin d'être complètes et il n'y a pas de conception claire et consistante de la canonicité. Ceci est assez évident lorsque l'on inspecte les différents canons et recensions de la Bible Arménienne. Parmi les différents canons et recensions de la Bible Arménienne, l'on peut relever en particulier ceux de Anania Shirakatsi du 7ème siècle ap JC, Mkhitar Ayrevanetsi) du 13ème siècle ap JC ou encore ou Grigor Tat`evatsi du 14ème siècle ap JC. Parmi les ouvrages présents dans le canon arménien : les Morts des Prophètes, la Prière de Manassé, les Testaments des Patriarches, le Psaume 51, la Prière d'Asénath, la Vision d'Hénoch pour l'Ancien Testament ; la Dormition de Jean, la 3ème Epître aux Corinthiens, Le Lectionnaire de Jacques, la Lettre de Juste, la Prédication de Pierre, Livres de Denys l'Aréopagite ….. pour le Nouveau Testament


Sources :
http://www.islamic-awareness.org/Bible/ ... html#Bible
http://www.islamic-awareness.org/Bible/ ... nlist.html


Questions aux chrétiens :

Qu'est-ce que le Saint-Esprit a inspiré ? Quelle est la véritable Parole de Dieu ? Pourquoi prendre tel canon au lieu de tel autre ? Y aurait-il plusieurs saint esprit ?
Un "saint"-esprit qui inspire des canons tous aussi différents les uns des autres est-il aussi "saint" ? Ne serait-ce pas plutôt un esprit "malsain" !?!
Salam,


Je re-up ce post. Les chrétiens disent que Dieu a envoyé le St-Esprit et non Muhammad (saws), mais alors quel St-Esprit a-t-il envoyé ?

Comme nous le voyons avec l'élaboration des canons bibliques, le dieu chrétien a du envoyer une petite dizaine de st-esprits inspirant chacun un canon différent. Quel est le véritable canon du véritable st-esprit ? N'est-ce pas plutôt un esprit de confusion qui a inspiré tous ces canons ? Est-on réellement en présence de l'influence d'un saint-esprit ou d'un esprit malsain ?!

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 65009
Inscription : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 13 nov. 2009, 13:28

Message par medico »

tous ses canons font un tout et cela done la bible.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Hamza

[ Musulman ]

Messages : 831
Inscription : 23 sept. 2009, 09:40

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 15 nov. 2009, 18:01

Message par Hamza »

Au sujet de la falsification du Nouveau Testament...

http://www.dailymotion.com/video/xavuem ... g_creation

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 65009
Inscription : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 16 nov. 2009, 04:59

Message par medico »

Hamza a écrit :Au sujet de la falsification du Nouveau Testament...

http://www.dailymotion.com/video/xavuem ... g_creation
serais tu pas capable de l'expliqué etant donné que tu as choisi la voie de la facilitée de nous renvoyez sur un site ?
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Hamza

[ Musulman ]

Messages : 831
Inscription : 23 sept. 2009, 09:40

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 16 nov. 2009, 05:38

Message par Hamza »

medico a écrit : serais tu pas capable de l'expliqué etant donné que tu as choisi la voie de la facilitée de nous renvoyez sur un site ?

L'expliquer serait trop long, et dans ce cas, il y a un risque de ne pas être lu entièrement, contrairement au fait de visionner une vidéo, qui demande, semble-t-il, beaucoup moins d'efforts et d'énergie à notre époque de paresse intellectuelle.

Puis ce serait une perte de temps que de retranscrire par écrit, le contenu de la vidéo, qui est disponible pour tous, et très facile d'accès.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 65009
Inscription : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 16 nov. 2009, 06:06

Message par medico »

et la voie de la facilité tu as optée.
quand on se lance dans la critiques textuelles il faut assumer son choix et ne pas renvoyé systématiquement sur des sites.
c'est la moindre des choses.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Hamza

[ Musulman ]

Messages : 831
Inscription : 23 sept. 2009, 09:40

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 16 nov. 2009, 08:52

Message par Hamza »

medico a écrit :et la voie de la facilité tu as optée.
quand on se lance dans la critiques textuelles il faut assumer son choix et ne pas renvoyé systématiquement sur des sites.
c'est la moindre des choses.
Non, mais tu procèdes toujours de la même manière, lorsque tu ne sais ou ne veux pas répondre à ce que l'on t'oppose.

Si tu veux, on peut s'y prendre autrement. Tu regardes la vidéo, et tu me donnes ton avis (étayé par un minimum d'argumentation valide).

Ren'

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 7734
Inscription : 29 juin 2008, 08:42
Localisation : France

Contact :

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 16 nov. 2009, 10:10

Message par Ren' »

Hamza a écrit :visionner une vidéo, qui demande, semble-t-il, beaucoup moins d'efforts et d'énergie à notre époque de paresse intellectuelle
Pour ma part, je n'ai pas de temps à perdre sur une vidéo, mais je lis tout texte posté sur cette rubrique (sauf quand il s'agit d'un copier/coller déjà rencontré par le passé...) car c'est beaucoup plus rapide et analytique.

Une vidéo contient beaucoup moins d'informations, et laisse plus de place à la manipulation.
Ar c'hi bihan breizhad...
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)
Mon regard de catholique sur l'islam : https://blogrenblog.wordpress.com/ (nouvelle adresse pour fuir la pub sur OB et EB)
Co-auteur du blog judéo-islamo-chrétien http://dialogueabraham.wordpress.com/

TRIPLE-X

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur

Messages : 3033
Inscription : 22 janv. 2009, 16:58

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 16 nov. 2009, 10:49

Message par TRIPLE-X »

Hamza a écrit : Non, mais tu procèdes toujours de la même manière, lorsque tu ne sais ou ne veux pas répondre à ce que l'on t'oppose.

Si tu veux, on peut s'y prendre autrement. Tu regardes la vidéo, et tu me donnes ton avis (étayé par un minimum d'argumentation valide).
Ce n'est pas un dialogue honnête en prenant des sites internet ou vidéo pour expliqué notre argument tout comme les copie-coller abusif ne servent à rien.
Agnosticisme (confused) :arrow: http://fr.wikipedia.org/wiki/Agnosticis ... nosticisme

Einstein disait : Ma position concernant Dieu est celle d'un agnostique.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 65009
Inscription : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 16 nov. 2009, 11:56

Message par medico »

TRIPLE-X a écrit : Ce n'est pas un dialogue honnête en prenant des sites internet ou vidéo pour expliqué notre argument tout comme les copie-coller abusif ne servent à rien.
tout a fait c'est une fuite en avant sans vouloir arguementé.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

unjuifdeberee

* [ Aucun rang ] *

Messages : 303
Inscription : 04 sept. 2009, 13:43

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 20 déc. 2009, 16:32

Message par unjuifdeberee »

Salam tout le monde,


Je re-up ce post. Quel canon a révélé le st-esprit des chrétiens ? En a-t-il révélé autant ou le saint-esprit a été victime de confusion d'esprit ?
Un saint-esprit qui révèle autant de canons tous aussi différents les uns que les autres n'est-il pas un "malsain" esprit ?

Obad

[ Musulman ]

Messages : 561
Inscription : 08 juil. 2004, 18:25
Localisation : Québec

Contact :

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 20 déc. 2009, 17:00

Message par Obad »

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Que la prière et bénédiction soient sur son messager, Mohammad, le dernier des prophètes. Amin

Salam aleicom

Je vais vous donner quelques exemples d'altérations, des interpolations et d'omissions lorsque nous les confrontons l'une à l'autre. Les trois textes qui font autorité, l'hébraïque, le samaritain et le grec, présentent des variantes non moins notables je ne crains pas de fatiguer le lecteur en relevant les principales différences des trois textes.

1 °. Selon le texte hébraïque, il se serait écoulé, depuis la création d'Adam jusqu'au déluge, 1656 ans, d'après le texte grec 2262, et d'après la samaritaine 1307 ans.

2°. Depuis le déluge jusqu'à la naissance d'Abraham, il y aurait d'après le texte hébraïque 292 ans, d'après le grec 1072, et d'après le samaritain 942 ans. 3°. Le texte grec mentionne entre Arphaxad et Saba une génération, Caïman ; il n'en est point fait mention dans le samaritain, ni dans le premier livre des Chroniques, ni dans Josèphe ; mais Luc ayant suivi le texte grec, dans sa généalogie de Jésus, les Chrétiens sont obligés de l'accepter.

3°. La samaritaine donne un onzième commandement qui ne se trouve point dans le texte hébraïque.

4°. L'Exode hébraïque dit (XII, 40) : "Le séjour que les enfants d'Israël avaient fait en Egypte fut de quatre cent trente ans". La samaritaine et le texte grec portent : "Le séjour que firent les enfants d'Israël, leurs pères et leurs ancêtres, dans la terre de Canaan et en Egypte fut de quatre cent ans". Cette dernière leçon est seule correcte.

5°. Gen. IV, 8 texte hébraïque : "Et Caïn dit à Abel son frère quand ils furent aux champs ...". Samaritain et Grec : "Et Caïn dit à Abel son frère allons sortons au champ, et quand ils furent au champ...". Cette dernière leçon est la bonne d'après les critiques.

6°. (Gen. VII, 17) texte hébraïque : "Et le déluge resta quarante jours sur la terre". Grec : "Et le déluge resta quarante jours et quarante nuits sur la terre". Cette dernière leçon est la bonne.

7°. Gen. XXIX, 8 texte hébraïque : "Jusqu'à ce que les troupeaux se réunissent". Le samaritain, le grec, Kennicott et la version arabe de Houbigant disent : "Jusqu'à ce que les bergers se réunissent". L'erreur est dans le texte hébraïque.

8°. (Gen. XXX, 22) texte hébraïque : "Et il coucha avec Bilha, concubine de son père, et Israël l'entendit...". La version grecque : "Et il coucha avec Bilha, concubine de son père, et Israël l'apprit, et ce fut mauvais à ses yeux". Cette dernière est la correcte.

9°. (Gen. XLIV, 4) version grecque : "Vous avez volé mes mesures". Ces mots ne sont pas dans la Genèse hébraïque qui, pour ce passage, est erronée. 13°. (Gen. 1, 25) texte hébraïque : "Transportez mes os de cette terre". Samaritain et grec : "Transportez mes os d'ici avec vous".

10°. (Exod. II, 22) version grecque : "Et elle enfanta un second fils, et il appela son nom Eléazar, parce que, dit-il, le Dieu de mon père m'a aidé et m'a sauvé de l'épée de Pharaon". Ces paroles manquent dans le lexie hébraique- 1,a version grecque est ici plus correcte, et les auteurs de la traduction arabe l'oui avec raison adoptée.

11°. Exode chapitre 6 : Verset 20 texte hébraïque : et elle lui enfanta Aaron et Moïse. Texte Samaritain et grec : et elle lui enfanta Aaron et Moïse et leur sœur Miriam. Cette dernière leçon est la bonne.

12° Nombres 10 :verset 6 « Et quand ils sonnaient une troisième fois, on levait les tentes au midi, et Et quand on sonnait une quatrième fois, on levait les tentes à l’Occident. » Ce verset manque dans le texte hébraïque ; la version grecque est la correcte d'après les critiques.

13°. (Deut. XXXII, 5) texte hébraïque : "Ils se sont corrompus ; à qui la faute ? a lui, non à ses enfants, la honte, race corrompue et pervertie". Samaritain et grec : "Ils se sont corrompus, il ne sont pas à lui, fils de corruption et d’erreur". Horsley dit (ad. loc.) : "Suivre la leçon de la samaritaine et la vesion grecque, adoptée par Houbigant et Kennicott". Le texte hébraïque est donc corrompu ici de l’aveu de ces trois savants.

14° Genèse chapitre 20 : Verset 2 Texte hébraïque : « Et il dit de Sara sa femme : Elle est ma sœur ; et Abimilech envoya et la prit. » Le Commentaire de Henry et Scott cite le verset correspondant de la version grecque, ainsi conçu :qu'elle était sa femme, parce qu'il croyait que les gens du pays l'auraient tué à cause d'elle ; et Abimélech, roi des Philistins, envoya la chercher et la prit". Le passage "craignant de dire", manque dans le texte hébraïque.

15 °. (Gen. XXX.) La samaritaine porte après le verset 36 ce qui suit : "Et l'ange du Seigneur cria : Jacob, Jacob ; et Jacob répondit : Me voici ! Et l'ange lui dit : Lève les yeux et regarde les boucs et les béliers qui couvrent les chèvres et les brebis, elles sont tachetées et mouchetées et bigarrées : tu as vu ce que Laban t'a fait : Je suis le Dieu de Beth-el, où tu as oint la pierre, et auquel tu as fait un voeu ; et maintenant lève-toi et va dans ton pays natal". Tout ce verset manque dans le texte hébraïque.

16°. (Exod. XI, 3) La samaritaine dit : "Et Moïse dit à Pharaon : Dieu dit, Israël est mon fils, mon aîné ; je t'ai dit : délivre mon fils pour qu'il m'adore, et tu n'as pas voulu, eh bien ! Je tuerai ton aîné". Tout cela manque dans le texte hébraïque.

17°. (Nombre XXIV, 7) texte hébraïque : "L'eau coule de ses seaux, et sa semence germera près de grandes eaux. Plus élevé qu'Agag sera son roi, trèshaut sera son empire". Version grecque : "Et un homme viendra de lui, et il commandera à de nombreuses nations, et son empire sera plus vaste que celui cl'Agag, et son royaume s'élèvera".

18°. (Levit. IX, 21) texte hébraïque : "Comme Moïse l'avait commandé". Samaritain et version grecque : "Comme Dieu l'avait ordonné à Moïse".

19°. Nomb. XXVI, 10 : "Et la terre ouvrit sa bouche, et elle engloutit Corah et les deux cent cinquante hommes que le feu avait consumés, et ce fût un exemple mémorable". Samaritain : "Et la terre les engloutit, et lorsque Corah et les deux cent cinquante hommes avec lui furent brûlés par le feu, ce fût un exemple". Le Commentaire de Henry et Scott dit (ad. loc.) : "ce verset convient mieux au fil général du récit, et correspond à Ps. CVI, 17".

On lit dans la 1ère Epître de Jean chapitre 5 : verset 7-8 . "Il y a trois qui rendent témoignage dans le ciel ; le père, le Verbe, et le Saint-Esprit, et ces trois-là sont un. Il y a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre ; savoir, l'esprit, l'eau, et le sang ; et ces trois-là se rapportent à un". Le verset 7, d'après les exégètes, n'était pas dans l'original, et a été ajouté par les partisans de la Trinité.

On lit dans l'Apocalypse de Jean (. 10) . "Et je fus ravi en Esprit, un jour de dimanche, et j'entendis derrière moi une voix éclatante comme le son d'une trompette, qui disait : Je suis l'Alpha et l'Oméga, le premier et le dernier ; écris ce que tu verras". Les mots "le premier et le dernier" sont interpolés ; ils n'existe pas dans plusieurs traductions de la version arabe, imprimée en 1761 et en 1 82l, omet aussi les mots "Alpha et Oméga".

Matthieu (VI. 13) : "Et ne nous abandonne point à la tentation, mais délivre-nous du malin. Car à toi appartient le règne, la puissance, et la gloire à jamais, Amen". Il y a ici l'interpolation des mot : « Le règne, la gloire et la puissance à jamais » . Les Catholiques romains les rejettent, et on ne les trouve ni dans la Vulgate latine, ni dans la version Catholique anglaise.

Source: La Manifestation de la Vérité

unjuifdeberee

* [ Aucun rang ] *

Messages : 303
Inscription : 04 sept. 2009, 13:43

Re: Falsification de la Bible : Quel canon biblique ?

Ecrit le 14 mai 2010, 08:54

Message par unjuifdeberee »

Salam


Alors quel canon biblique est la parole de Dieu ?

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Dialogue islamo-chrétien »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités