l'Usage du sang (alimentation)

L'étude des lois nutritionnel
Règles du forum
La plupart des religions ont prescrit ou prescrivent des usages spécifiques à l'alimentation de leurs fidèles, principalement pour des raisons spirituelles.
Répondre
Eliaqim

**** Site Admin ****
**** Site Admin ****
Avatar de l’utilisateur

Messages : 9359
Inscription : 09 juin 2003, 14:24
Réponses : 11
Localisation : Montreal

l'Usage du sang (alimentation)

Ecrit le 08 oct. 2003, 18:10

Message par Eliaqim »

Usage du sang.

Il était strictement interdit de consommer du sang (Gn 9:4 ; Lv 7:26 ; 17:12 ; Dt 12:23-25). La violation de cette loi était punie de mort (Lv 7:27 ; 17:10).

La vie (l’âme) est dans le sang (Lv 17:11, 14).

Celui qui tuait un animal devait verser le sang sur le sol, comme de l’eau, et le couvrir de poussière (Lv 17:13 ; Dt 12:16).

On ne pouvait pas manger un animal mort de lui-même ou trouvé mort (parce qu’il était impur et n’avait pas été convenablement saigné) (Dt 14:21).

Seuls usages autorisés par la Loi : pour mettre sur l’autel dans le cadre de la propitiation ; pour certaines purifications prescrites (Lv 17:11, 12 ; Dt 12:27 ; Nb 19:1-9).

Utilisation de la graisse.

Interdiction de manger la graisse ; elle appartenait à Jéhovah (Lv 3:16, 17 ; 7:23, 24).

Manger la graisse d’un sacrifice entraînait la peine de mort (Lv 7:25).

Les animaux tués.

Dans le désert, tous les animaux domestiques qu’on voulait tuer devaient être amenés au tabernacle. Ils étaient mangés en sacrifices de communion (Lv 17:3-6).

Châtiment pour la transgression : la mort (Lv 17:4, 8, 9).

On pouvait tuer sur place les animaux sauvages purs pris à la chasse ; il fallait verser leur sang (Lv 17:13, 14).

Après leur entrée en Terre promise, les Israélites purent tuer comme nourriture les animaux purs à l’endroit où ils résidaient si c’était loin du sanctuaire, mais ils devaient verser le sang à terre (Dt 12:20-25).

Mammifères, poissons et insectes qu’il était permis de manger :

Toute créature qui a le sabot divisé, qui présente une fente complète aux sabots et qui rumine (Lv 11:2, 3 ; Dt 14:6).

Tout ce qui est dans les eaux et a nageoires et écailles (Lv 11:9-12 ; Dt 14:9, 10).

Insectes et créatures pullulantes ailées qui marchent à quatre pattes et ont des jambes de sauteur : sauterelle migratrice, sauterelle comestible, grillon et sauterelle (tous selon leurs espèces) (Lv 11:21, 22).

Mammifères, poissons, oiseaux, créatures pullulantes qu’il était interdit de manger :

Mammifères : chameau, daman, lièvre, porc (Lv 11:4-8 ; Dt 14:7, 8).

Poissons et autres créatures pullulantes des eaux qui n’ont ni nageoires ni écailles (Lv 11:10).

Oiseaux et créatures volantes : aigle, balbuzard, vautour noir, milan rouge, milan noir, milan, corbeau, autruche, hibou, mouette, faucon, chevêche, moyen duc, cygne, pélican, vautour, cormoran, cigogne, héron, huppe, chauve-souris, toute créature pullulante ailée qui marche à quatre pattes (c’est-à-dire qui se déplace à la manière des animaux qui marchent à quatre pattes). La Bible ne précise pas sur quels critères les créatures volantes étaient considérées comme " impures " du point de vue rituel. Certes, la plupart des oiseaux " impurs " étaient des oiseaux de proie ou des charognards, mais pas tous (Dt 14:12-19 ; Lv 11:13-20 ; voir OISEAUX et les articles consacrés à ces oiseaux sous leur nom respectif).

Créatures pullulantes sur la terre : rat-taupe, gerboise, lézard, gecko, grand lézard, triton, lézard des sables, caméléon, toute créature qui va sur le ventre, à quatre pattes (façon de se déplacer), ou à l’aide d’un grand nombre de pattes (Lv 11:29, 30, 42).

Animal mort de lui-même, ou bien trouvé mort ou déchiré par une bête sauvage (Lv 17:15, 16 ; Dt 14:21 ; Ex 22:31).

Les animaux offerts comme vœu ou offrandes volontaires, les sacrifices de communion, pouvaient être mangés le jour où ils étaient offerts et le lendemain, mais pas le troisième jour. La violation de cette loi était punie de mort. On devait manger les sacrifices d’actions de grâces le jour même ; n’en rien laisser jusqu’au matin (le lendemain). On ne devait pas garder de restes de la Pâque ; ce qui n’était pas mangé devait être brûlé (Lv 7:16-18 ; 19:5-8 ; 22:29, 30 ; Ex 12:10).
1 Piere 3:15 Sanctifiez le Christ comme Seigneur dans vos coeurs, toujours prêts à présenter une défense devant tout homme qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et profond respect.

Nickie

Christianisme [Pentecôtiste]

Messages : 3682
Inscription : 22 nov. 2003, 03:38
Localisation : Canada

L'usage du sang (alimentation)

Ecrit le 30 nov. 2003, 01:18

Message par Nickie »

:lol: Bonne etude eliaqim. En passant, es-tu contre la transfusion sanguine et la transplantation.

Eliaqim

**** Site Admin ****
**** Site Admin ****
Avatar de l’utilisateur

Messages : 9359
Inscription : 09 juin 2003, 14:24
Réponses : 11
Localisation : Montreal

Ecrit le 30 nov. 2003, 14:36

Message par Eliaqim »

Par ma conciense contre la transfusion sanguine, car les intra veineuse sont pour nourire le corps, donc se nourire directement avec le sang d'une autre personne.
1 Piere 3:15 Sanctifiez le Christ comme Seigneur dans vos coeurs, toujours prêts à présenter une défense devant tout homme qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et profond respect.

Hectorine

[ Christianisme ]

Messages : 45
Inscription : 13 août 2003, 19:22
Localisation : Lasalle, Québec, Canada

Contact :

Sujet du message

Ecrit le 02 déc. 2003, 11:26

Message par Hectorine »

Bonjour Eliaqim.
Bien la Bible dit que le sang c'est la vie, et il est écrit aussi de ne pas manger du sang.

Lévitique 17:12
C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël: Personne d'entre vous ne mangera du sang, et l'étranger qui séjourne au milieu de vous ne mangera pas du sang.

Lévitique 7:27
Celui qui mangera du sang d'une espèce quelconque, celui-là sera retranché de son peuple.

Le Sang de Jésus est la vie de Jésus qui a été répandue sur la croix pour chacun de nous, afin que nous ayons la vie par Lui. Le Sang de Jésus est la vie nouvelle pour celui qui croit en Lui.

Moi je prends seulement ce qui est écrit dans la Bible et ce que je vie avec la révélation que Dieu me donne, je ne suis pas contre ni pour, tout dépends ce que Dieu fera au moment voulu dans la vie de chacun de nous et je sais par expérience, que Dieu agit toujours avec les Siens à la dernière minute parfois, mais Il n'est jamais en retard, de toute façon la vie Lui appartient, ma seule espérence est en ce que Dieu fera pour Sa gloire.

Je ne m'attends sur personne pour me guérir, mais si Dieu me demande d'aller à l'hopital, j'irai et là ou Dieu fera Ses miracles pour Sa gloire, je dis cela, car c'est arrivé quelques fois que Dieu me demande cela et j'ai simplement obéi, car il y a des personnes à l'hopital qui se font opérer et ils ont besoin d'entendre le message de leur salut par Jésus, car Dieu veut sauver toutes les âme ou qu'elle soit. Vous savez, Dieu fait encore des miracles aujourd'hui et je suis un miracle. Dieu m'a remené à la vie en 1989, j'étais morte de froid dans la voiture au moment d'une tempête de verglas. Bien, voici je vous raconte cette histoire par ce lien : http://cheminementspirituel.cybertruc.net/retour.html

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Alimentation »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité