la résurrection, pour qui, pourquoi ?

Les Témoins de Jéhovah sont connus principalement pour leur prédication de porte-à-porte et l'importance qu'ils donnent à la Bible
Règles du forum
Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu a restauré le véritable christianisme par leur intermédiaire. Le présent forum est axé exclusivement sur l'éducation. Sinon SVP : Pour toutes comparaisons qui ne sauraient vous satisfaire, en présence de l'enseignement officiel, utilisez le forum débat chrétien (forum de dialogue œcuménique)
Répondre
agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 16034
Enregistré le : 25 déc.09, 10:55
Réponses : 0

la résurrection, pour qui, pourquoi ?

Ecrit le 21 févr.24, 01:06

Message par agecanonix »

Ce fil va se centrer sur le message de la bible en rapport avec la résurrection.

Qui en bénéficiera et que lui arrivera t'il ensuite?
Quand cela aura t'il lieu ?
N'y a t'il que seul forme de résurrection ?
Qu'est ce qui a permis la résurrection ?

Alors que la majorité des religions, même chrétiennes, enseignent que la résurrection heureuse et prometteuse ne concerne que leurs ouailles, et donc une minorité d'élus, les témoins de Jéhovah croient et démontrent que la résurrection avec perspective de vie éternelle concerne la majorité des humains ayant vécu sur terre avec une minorité d'exceptions.

Voila qui rend sympathique cette croyance, n'est ce pas ?

La résurrection est le fait de revivre, mais ce qui revit, c'est la personne, pas le corps initial dont les atomes se sont dispersés, parfois même dans d'autres vies, même humaines .

Paul, en 1 Cor 15, dans un chapitre entièrement consacré à la résurrection a dit de Jésus qu'il est devenu un esprit donnant la vie.

Un esprit. Jésus n'est pas revenu comme humain mais comme esprit. Voilà qui est intéressant, n'est ce pas, quand on sait qu'un esprit ne peut avoir un corps de chair ?

Cela signifie t'il que toutes les résurrections produiront des esprits ? Evidemment non, mais quand on sait que 1 Cor 15 est un chapitre exclusivement dédié à la résurrection des saints et que l'exemple de Jésus,e comme esprit, sert à expliquer ce que sera la résurrection de ces saints, on sait déjà que certains (les saints) deviendront des esprits.

Pour autant, cela exclut il une résurrection sur terre pour les autres humains qui, n'étant pas des saints, ressusciteront quand même.

agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 16034
Enregistré le : 25 déc.09, 10:55
Réponses : 0

Re: la résurrection, pour qui, pourquoi ?

Ecrit le 27 févr.24, 23:35

Message par agecanonix »

Voyons aujourd'hui les rapports directs entre plusieurs notions.

Ils se traduisent ainsi : péché ===> mort. Sacrifice de Jésus ====> résurrection.

Paul, dans sa lettre aux Romains, à plusieurs fois et très clairement indiqué que la mort existait parce qu'un homme, le premier, avait péché.

Pour les premiers chrétiens comme pour les juifs d'ailleurs, depuis toujours, l'homme meurt parce qu'il est pécheur.

Mais de quelle mort s'agit-il ? Il suffit de constater de quoi est mort le premier pécheur: de vieillesse, la bible n'a jamais dit qu'un jour Adam a été exécuté par un bourreau venu pour appliquer une sentence. Il s'est éteint naturellement.

Et Paul d'ajouter que tous nous mourrons parce que tous nous péchons.

Il n'y a pas de débat, dans la bible, sur ce constat.

Il n'y a pas non plus de débat sur le fait que Jésus est venu pour offrir sa vie dans le but de racheter les péchés de tous les humains, là aussi, Paul, dans sa lettre aux Romains est assez explicite.

Il faut donc bien, puisque Jésus a réussi sa mission, que quelque chose change un jour, chez les hommes, en rapport avec la mort.

Pourquoi ? Sinon, à quoi aurait servi cette mort si rien de changeait.

D'où cette première question: si Jésus est mort pour les péchés de tous les humains, comment cela va t'il se passer pour ceux qui sont morts soit avant Jésus, soit ensuite, mais sans le connaître pour pouvoir devenir chrétiens, et qui sont donc tous morts non chrétiens aujourd'hui ?
Dans quelle situation sont-ils ?

En fait, ils sont morts et si rien ne change pour eux, la mort de Jésus ne peut pas les sauver.

Cherchez bien, quand vous êtes morts, quelle est la seule chose qui puisse modifier cet état si ce n'est la résurrection ?

Vous comprenez donc pour quelle raison la bible annonce aussi un résurrection des injustes.

Posons donc les grands principes de la rédemption.

Pour que la mort de Jésus change quelque chose dans la vie de tous les humains concernés depuis Adam, il faut que le cicle naissance-péché-mort soit modifié à un moment donné.

Que disent les chrétiens sur le rôle de Jésus ? Qu'il est mort pour racheter les péchés de tous les humains.

La question est donc maintenant : tous les péchés ? Vous serez d'accord pour dire que la bible n'a jamais dit que les péchés concernés étaient uniquement ceux commis après la mort de Jésus.

Jésus est donc bien mort pour racheter les péchés des humains ayant vécu avant sa venue et avant son sacrifice.

D'où le raisonnement suivant : quand un injuste ressuscitera, ses péchés seront pardonnés puisque c'est ce que Jésus a clairement indiqué.

Il sera donc acquitté de ses péchés pardonnés, des péchés pour lesquels, en plus, ils ont payé le prix en mourant.

Que nous apprend cette affirmation de Jésus ?
  • Je te dis qu’au jour du Jugement ce sera plus facile à supporter pour Sodome que pour toi.

Qu'il y aura des jugements plus faciles à supporter pour certains que pour d'autres.

Que des péchés aussi graves que ceux des habitants de Sodome seront pardonnés puisque leur jugement sera plus facile à supporter ce qui exclut la peine de mort qu'il est difficile de considérer comme plus supportable.

Point de principe:

Comment la valeur du sacrifice de Jésus peut elle s'appliquer aux morts ?

Rappelons que Jésus est mort pour le pardon des péchés de tous les hommes, morts ou vivants.

Donc les seuls péchés qu'un homme à pu commettre avant de mourir sont ceux avec lesquels il meurt. Et oui !

Il n'y a pas d'autres péchés à être pardonnés pour un tel homme. Si donc la mort de Jésus doit apporter le pardon des péchés de cet homme, les péchés en question sont bien ceux commis avant sa mort.

Si donc ces injustes sont ressuscités, ils ne seront pas jugé sur leurs péchés passés sinon, pour eux, Jésus serait mort pour rien.

Et pas seulement pour eux, mais pour tous les morts.

Voilà qui contredit l'idée qu'à la résurrection Dieu va juger les gens sur leurs péchés passés pour les punir immédiatement car si c'était la cas on ne saurait pas comment s'applique le pardon des péchés pour ces morts.

D'autant que nous savons de source sûre, Jésus, que ce qui permet le pardon des péchés c'est la foi, or comment avoir la foi, si, une fois ressuscité, un homme est immédiatement condamné pour ses péchés passés sans avoir le temps de construire sa foi.

Il faut donc du temps pour qu'un homme qui ressuscite, un injuste, pour qui Jésus est mort, puisse devenir juste car n'oublions pas que les péchés sont par définition pardonnés à ceux qui les commettent, ce qui en fait des injustes.

Allons plus dans le détail.

Nous avons vu que Jésus est mort pour les péchés de tous les hommes et donc forcément aussi de tous ceux qui étaient morts avant sa venue.

Cela signifie donc, obligatoirement, que ce pardon concerne les péchés qui ont été commis avant la mort de ces humains.

Et oui ! Sinon lesquels ? Imaginez Tom, un humain mort vers -100 av JC, il n'est ni juif et évidemment ni chrétien à cette époque là.

Pourtant, nous le savons, Jésus est mort pour les péchés de cet homme aussi.

Il les a commis quand, ces péchés qui vont être pardonnés ? Avant de vivre, pendant sa vie ou après sa mort ?

Evidemment pendant sa vie !

C'est quoi, pardonner les péchés ? Est ce vouloir punir ceux à qui on a pardonné ? C'est pas çà, pardonner !

Pardonner c'est oublier et renoncer à punir.

Revenons à Tom. Par son sacrifice Jésus permet le pardon et donc l'oubli des péchés de Tom, et donc forcément des péchés commis avant sa mort
En le ressuscitant comme injuste, cet homme revient à la vie pardonné.

La question qui se pose reste de savoir si le sacrifice de Jésus pardonne tous les péchés ? La réponse est non puisque la bible parle de péchés qui ne peuvent être pardonnés.

C'est à ce stade qu'il faut bien réfléchir : si la vie de Jésus était incapable de permettre le pardon de péchés légers, ce serait une insulte à Jésus puisque ce serait minimiser la valeur de sa vie.

Rappelons que sa vie sauve celle de millions d'humains, elle est donc d'un valeur inestimable. Il faut donc des péchés absolument terribles pour que le sang de Jésus ne couvre pas la faute.

Ce genre de péché porte un nom: c'est le péché contre l'esprit, le péché commis volontairement contre Dieu, en toute connaissance de cause et sans circonstance atténuante.

Le fait que la bible en parle démontre que ce péché sans pardon possible existe, évidemment, mais vous noterez que sa formulation valide le fait que tous les autres péchés, non commis contre l'esprit, existent...Et ceux là sont pardonnables.

Alors, qui sera pardonné à la résurrection ? Des élus, des saints ? Pas vraiment car ils sont pardonnés avant ? Pourquoi ? Vous imaginez Dieu oindre d'esprit saint, l'adopter comme fils, un humain dont il saurait qu'il ne lui pardonnera pas à sa résurrection.

L'onction est le gage que tant qu'on l'a, on est considéré comme pardonné de ses péchés et évidemment dans ce cas on est à minima un juste.

Par contre Tom, lui, n'est pas un élu, il n'est pas un "né de nouveau" et il n'a commis aucun péché contre l'esprit puisqu'il n'a pas connu Dieu. C'est un injuste qui ressuscitera et qui verra ses péchés pardonnés parce que Jésus est mort pour lui et pour ces péchés là..

Alors elle sert à quoi la résurrection ? Prenons l'exemple de Tom, non juif et non chrétien. Comment voulez vous qu'il ait la foi qui sauve si à sa résurrection, immédiatement, on le condamne pour manque de foi ?

Il est donc ramené à la vie et il a besoin de temps, oui du temps nécessaire pour décider d'avoir foi ou non en Dieu.

Et il y a une longue période de temps dans la bible où Jésus doit gouverner la terre avec 144000 humains qu'il a achetés avec son sang.

1000 années pour quoi faire à votre avis ?

Affinons.

Qu'est ce qui importe à Dieu, ce que nous sommes ou ce que nous avons été ?

De la réponse dépend notre compréhension de ce qui va se passer pour chaque humain.

Le simple fait que Dieu exige la foi en lui et en son fils pour offrir la vie éternelle à chaque humain démontre que le jugement de Dieu ne dépendra pas des actions passées d'une personne, bonnes ou mauvaises, mais de ce que sera cette personne au moment du jugement.

En effet, en exigeant la foi, et seulement la foi (avec ses oeuvres) Dieu indique que le passé d'un individu ne comptera pas dans sa décision finale concernant le salut.
  • Ainsi un homme archi pécheur, mais qui n'aura pas commis le péché contre l'esprit de toute sa vie, obtiendra la vie éternelle s'il finit par avoir et par conserver la foi en Dieu quand il sera jugé.

    Et inversement un homme qui aura eu la foi durant des années et qui ne l'aura plus au moment du jugement par Dieu, ne recevra pas la vie éternelle.
En effet, pour que la foi sauve, il faut qu'elle soit vivante au moment du jugement.

On comprend donc une fois encore pour quelle raison il faut du temps entre la résurrection et le jugement si l'on veut que tous les humains ressuscités aient une chance égale à tout le monde d'avoir la foi.

Je vous prends un exemple.
  • Imaginez 2 groupes d'élèves, comme deux classes dans un lycée.

    Le premier groupe suit les cours sans problème et étudie une leçon qui fera l'objet d'un contrôle dans le futur.

    Le second groupe, pour cause de maladie collective ne va pas pouvoir suivre le cours en question.

    Quand arrive le contrôle, que peut faire le professeur ? 2 hypothèses.
    • 1) soit il fait passer le contrôle aux 2 classes et évidemment l'ensemble du 2ème groupe obtient un 0.
      2) soit il fait venir la seconde classe à part pour leur donner le cours et ainsi leur offrir toutes les chances de succès
    .
Comment ça se passe dans notre histoire ?

Beaucoup d'humains sont devenus chrétiens et sont morts. Quand ils ressuscitent, ils reviennent comme chrétiens et tout va bien pour eux.

Beaucoup d'autres humains sont morts sans être chrétiens et ils ressuscitent donc sans avoir la foi. Seulement, c'est pas leur faute à eux puisque par exemple, beaucoup étaient morts quand Jésus est venu et qu'il était impossible pour eux d'avoir la foi en ce qui n'existait pas encore.

Que fait donc Dieu quand il ressuscite ces injustes ? Tout simplement ces injustes vivent sur la terre dans des conditions qui leur permettront d'avoir la foi en Jésus puisque c'est lui qui gouvernera la terre.

Et donc, à la fin, celui qui n'aura pas la foi sera celui qui ne le voudra vraiment pas..

Le jugement qui suivra sera donc juste..

Examinons maintenant un texte clé.
  • « celui qui est mort a été acquitté de son péché » (Rom. 6:7)
Ce texte trouve très facilement sa place dans notre explication.

Paul, ici, établit un relation de cause a effet entre la mort et le péché. Et nous la connaissons cette relation : c'est le péché qui cause la mort.

Seulement Paul va plus avant dans cette explication : comme la mort est la punition du péché, quand quelqu'un meurt il paie sa dette.

On ne lui demandera pas des comptes pour les péchés qui ont produit sa mort puisqu'en mourant, il a payé le punition pour ses péchés.

Mais pour autant, tous les morts vont ils ressusciter ? On pourrait le croire puisque que nous avons vu que celui qui est mort est acquitté de ses péchés.

Mais c'est oublier une nuance de taille. Quel est le salaire de tous les péchés ? C'est bien la mort, n'est ce pas ? Quel est donc le salaire des péchés impardonnables ? C'est aussi la mort.

Qui ressuscite les morts ? C'est Dieu, et Dieu sait qui a commis le péché impardonnable.

Que se passera t'il quand Dieu ressuscitera les justes et les injustes ? S'il doit traiter le cas d'un homme ayant commis le péché impardonnable, la situation sera celle-ci:
  • Cet homme a payé de sa mort son péché impardonnable, il ne doit plus rien et Dieu ne lui doit plus rien non plus. Certes, par sa mort son péché a été payé et donc il ne produira pas un autre effet, mais pour autant, comme ce péché était impardonnable, Dieu n'appliquera pas à cet homme ce qu'il a prévu pour les péchés pardonnables, la résurrection.
Ainsi, ne ressusciteront que les humains qui n'ont commis que des péchés pardonnables, ce qui fait que ce ne sont pas ces péchés là que Dieu jugera à la résurrection des injustes pour les 2 raisons suivantes.
  • 1) Le sang de Jésus efface les péchés pardonnables des morts.
    2) La mort paie le prix réclamé à cause des péchés pardonnables, une fois mort, plus de prix à payer.
Ainsi, au final, c'est Dieu qui décidera qui sera ressuscité car c'est lui qui sait si un homme à commis un péché impardonnable, et une fois ressuscités, les humains choisis par Dieu disposeront de temps pour avoir, ou non, la foi qui les sauvera.

agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 16034
Enregistré le : 25 déc.09, 10:55
Réponses : 0

Re: la résurrection, pour qui, pourquoi ?

Ecrit le 28 mars24, 04:10

Message par agecanonix »

je fais remonter ce fil par cette réponse.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Témoins de Jéhovah »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 97 invités