Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Répondre
FromDaWu

Christianisme [Catholique]
Christianisme [Catholique]
Messages : 1246
Enregistré le : 10 janv.07, 09:49
Réponses : 0
Localisation : Champagne Ardennes, France

Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 25 avr.07, 00:57

Message par FromDaWu »

Dans le "Sud-Est" turc, les Kurdes endossent leurs responsabilités dans les massacres de 1915
LE MONDE | 24.04.07 | 15h14 • Mis à jour le 24.04.07 | 15h14
DIYARBAKIR (TURQUIE) ENVOYÉE SPÉCIALE


La scène se passe dans une salle de l'université Dicle, un campus à l'entrée de Diyarbakir, la principale ville du "Sud-Est" turc, euphémisme imposé par Ankara pour désigner cette partie de la région qui, sur des cartes datant de moins d'un siècle, s'appelait Kurdistan. A quelques jours de la commémoration, mardi 24 avril, du génocide des Arméniens de 1915, une cinquantaine d'étudiants, très majoritairement kurdes, s'y pressent pour écouter un professeur d'histoire réputé répondre sans réticence aux questions "chaudes" du jour. Celle qui fuse en premier - présence d'une journaliste française oblige - porte sur la loi votée à Paris punissant le déni du génocide arménien, qui a heurté tout le monde en Turquie. Réponse : cette loi n'a pas été soumise à temps au Sénat et ne sera sans doute plus représentée à l'Assemblée.



Insatisfaite, une étudiante demande la parole : "Vous savez, je tiens de mon grand-père qu'en 1915 des enfants arméniens de Diyarbakir ont été rassemblés dans la cour de la Grande Mosquée où ils ont été massacrés. Et je crois mon grand-père."

Cette sortie en provoque d'autres, allant dans le même sens. Et le professeur confirme qu'en général ses étudiants kurdes ne nient pas ce qu'ils appellent plutôt "massacre" que génocide des Arméniens d'Anatolie, ni surtout la responsabilité de leurs arrière-grands-parents. "Tout le monde, ici, connaît des histoires comme celle de ces Arméniens brûlés dans l'église de leur village par leurs voisins kurdes", assure Nimet, une architecte de la région. "Mais les pires responsables sont les dirigeants turcs qui ont fait croire aux Kurdes qu'être un bon musulman supposait de nettoyer cette terre des chrétiens alliés de leurs ennemis", précise-t-elle.

Par ailleurs, chacun ici sait aussi que les Kurdes de religion alévie - une forme syncrétique de l'islam - qui habitent dans la région du Dersim ont, au contraire, protégé les Arméniens en 1915-1916.


EPOUSES FORCÉES


Roulant dans la campagne à une centaine de kilomètres à l'est de Diyarbakir, Recep, un employé municipal originaire du coin, explique, d'un large geste circulaire, comment "toutes ces terres appartenaient autrefois aux Arméniens", alors que son ami Sélim évoque des chefs de tribu kurdes "devenus soudain de richissimes citadins".

Puis on apprend que ces deux Kurdes, rencontrés par hasard, ont eu chacun une grand-mère arménienne - de ces femmes qui ont échappé à la mort en devenant épouses forcées des nouveaux maîtres. Dans la famille de Recep, on cachait ce "détail honteux" - le mot "arménien" reste parfois une insulte. Mais Sélim a toujours su qui était sa grand-mère, "la seule du village qui savait parler turc en plus du kurde et qui était bien considérée, car elle aidait les autres, pour les accouchements notamment".

L'influence du Parti ouvrier kurde (PKK, séparatiste), à l'origine de l'insurrection des Kurdes de Turquie, a sans aucun doute pesé dans la prise de conscience. Dans les années 1980, le PKK publiait des communiqués communs avec cet autre ennemi mortel des Turcs qu'était l'Armée secrète arménienne de libération de l'Arménie (Asala), qui tuait des diplomates turcs pour venger le génocide.

Cette année, la "vitrine politique" du PKK, le Parti pour une société démocratique (DTP), a participé à la grande marche qui a suivi l'assassinat à Istanbul du journaliste Hrant Dink, avec des pancartes "nous sommes tous des Arméniens", slogan écrit aussi en kurde. En promettant de lancer des études sur le rôle des Kurdes dans le génocide - un aspect que le PKK préférait jusqu'alors ignorer.

Au bureau de tourisme du vieux Diyarbakir, des brochures sont distribuées en turc et en kurde - un crime au regard des lois voulant que tout écrit "officiel" soit rédigé en turc. Pour atténuer cette audace, le maire de la circonscription, Abdullah Demirbas, prône des "services multilingues à la population", en faisant aussi distribuer des brochures en syriaque et en arménien - langues dont il reste ici une bonne poignée de locuteurs.

Ce maire, soutenu par son parti, le DTP, organise aussi des chorales d'enfants qui chantent en arménien et en hébreu en plus du kurde, et veut faire restaurer les églises de la vieille ville. Efforts qui n'ont pas plu à Ankara : le Conseil d'Etat examine une requête en destitution de M. Demirbas et de son conseil municipal.

Sophie Shihab

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 29 sept.22, 06:25

Message par InfoHay1915 »

Les Kurdes sont les voisins auchtones des Arméniens. Ils sont en grande majorité musulmans sunnites. La langue kurde est indo-européenne et appartient au groupe lingusitique iranien : comme les Perses, les Afghans, les Tadjiks, les Béloutches ou encore comme les Ossèthes chrétiens.

Image . Les Kurdes ont été manipulés et exploités à l'encontre des Arméniens pendant les massacres de 1894-96 organisés par le Sultan ottoman AbdulHamid II.

Il y a une présence kurde dans la littérature, la culture et l'Histoire des Arméniens :
http://www.globalarmenianheritage-adic. ... eniens.htm

Image

Treize chansons kurdes transcrites par le père Komitas et publiées à Moscou 1903 : http://www.globalarmenianheritage-adic. ... itas00.htm

#232
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 16 févr.23, 10:24

Message par InfoHay1915 »

Bravo les Kurdes qui reconnaissent aujourd'hui le GdA1915 -sachant en plus que de nombreux Kurdes avaient été manipulés par l'État ottoman. C'est ainsi qu'ils avaient participé aux massacres de 1894-96, aux massacres de 1909 et ceux du GdA1915.

S'il y a les Kurdes d'aujourd'hui reconnaissent le GdA1915, il n'y pas de raison que les arabo-musulmans ne le reconnaissent pas et ne le condamnent pas // cela d'autant plus que les arabo-musulmans ont aidé les survivants arméno-déportés de 1915-16.

Franco-musulmans, faîtes savoir autour de vous combien vous condamnez le GdA1915 comme étant AUSSI un crime anti-islam contre la dhimma arménienne. Ne vous laissez pas faire par les attaques en distorsions haineuses, en mépris à l'encontre de l'Orient de la part des mécréants islamophobes.

L'islamophobie de ces mécréants est un allié N#1 du négationnisme d'Ankara, Ankara cherchant à se faire passer pour un État "laïc" // alors que c'est un État laïciste meurtrier en turquisme depuis le turco-kémalisme.
~ Les islamophobes... des mécréants qui ne croient à rien sinon à leur haine et mépris à l'encontre de l'islam ?
- viewtopic.php?t=69675
Bonne contiunation. InfoHay1915
#383
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 17 mars23, 22:19

Message par InfoHay1915 »


~ Les Kurdes, dans la peur de vivre demain ce que les Arméniens ont vécu hier, Ariane Bonzon — 3 mai 2021.


Dans les régions kurdes, on dit qu'une malédiction pèse sur les enfants et petits-enfants. Ils payeraient aujourd'hui l'indifférence de leurs aïeux au génocide de 1915.

-- https://www.slate.fr/story/208250/turqu ... -joe-biden

La ville de Cizre, dans le sud-est de la Turquie, détruite par les combats entre les séparatistes du PKK et les forces de sécurité turques, en 2016. | Yasin Akgul / AFP

Bien des Kurdes vivant à l'est de la Turquie n'ont pas attendu que le président américain prononce enfin le «G word» pour connaitre ce qu'il s'est passé en 1915. Car, dans le pays kurde, on sait et on sait en détails: les récits des anciens se transmettent et racontent précisément ce que fut la violence des massacres afin d'«assécher les Arméniens», les «occire» ou encore «détruire leur filiation», selon les expressions kurdes traitant de ce génocide dont l'État turc nie toujours la réalité.

En revanche, lorsque le chef de l'État américain évoque le risque que de telles atrocités surviennent de nouveau –et l'engagement à l'empêcher–, il fait mouche auprès de nombreux Kurdes vivant avec la hantise de connaître le même sort que les Arméniens en 1915.

Le récit des aïeux
L'histoire orale n'a pas bonne presse en France, elle s'impose pourtant lorsque les archives ont été détruites ou confisquées par l'État, ce qui est en grande partie le cas en Turquie pour ce qui concerne le génocide arménien. En 2013, deux chercheurs, un historien-anthropologue, Adnan Çelik, et un historien rompu à l'histoire orale, Namik Kemal Dinç, se sont rendus dans la région de Diyarbakir. Turcs d'origine kurde, ils y ont recueilli les récits d'une soixantaine de «témoins» lesquels tiennent de leur grand-père puis de leur père cette mémoire locale du génocide. Cela a donné un livre, publié en turc en 2013 et dont la version française, La Malédiction, sort prochainement aux éditions l'Harmattan.

Que disent ces «témoins par procuration»? Qu'il y eut d'abord, le temps du «vivre ensemble», de l'attachement réciproque entre Kurdes et Arméniens. Aux premiers l'élevage et l'agriculture, aux seconds l'artisanat. Si certains racontent une société quelque peu idéalisée, d'autres n'oublient pas de rappeler que la «relation était inégalitaire», les «musulmans en position dominante».

Vient ensuite le récit, au plus près du terrain, de l'horreur du génocide. Dans leur déni, les autorités turques expliquent que l'Empire ottoman étant alors en guerre, des milices arméniennes prenaient fait et cause pour l'ennemi russe, et que les Turcs aussi ont compté leurs morts. Or, les anciens ne souscrivent pas à cet argument militaire: à leurs yeux, la responsabilité de ce qui s'est passé, disent-ils, incombe essentiellement à l'administration turque ainsi qu'à plusieurs Aghas kurdes, bien que certaines tribus semblent avoir abrité beaucoup de «Justes». Et il se murmure que la richesse actuelle de nombreux propriétaires terriens est un indice de la participation au génocide et de la captation des biens arméniens par leurs aïeux.

Les propos recueillis le sont souvent in situ: au bord d'un gouffre où furent poussés après avoir été décapités des dizaines de femmes et leurs enfants, le lecteur peut presque voir les abords jonchés de cheveux et de doigts coupés par l'épée, les victimes ayant tenté de protéger leur gorge avec leurs mains; sur les berges d'une rivière dans laquelle les cadavres furent jetés, lestés d'une pierre pour qu'ils ne remontent pas à la surface; à la sortie du village là où un exécutant zélé a fracassé la tête de l'enfant qui tétait encore sa mère tout juste morte. Un siècle plus tard, l'odeur des massacres flotte toujours dans les conversations.

Les «témoins» disent le plan d'extermination en trois étapes: 1. séparation entre les hommes d'un côté et les femmes et enfants de l'autre; 2. liquidation des hommes valides et notables régionaux par les «gendarmes», des femmes et des enfants par des Kurdes «ordinaires», auxquels il est promis que «soixante-dix houris [vierges célestes]» les attendront au Paradis; 3. déportation des habitants, femmes, enfants et vieillards survivants, vers le désert syrien qui n'en verra arriver que l'infime partie ayant résisté à la faim, à la soif, à la maladie et aux brigands.

Au seuil de la mort, remords ou délivrance
Rares sont les Kurdes qui se sont vantés du nombre d'Arméniens qu'ils auraient tués; en revanche les récits ne manquent pas sur celui-ci ou cet autre qui, au seuil de la mort, tarde à rendre son dernier soupir tant il craint d'avoir à rendre des comptes pour avoir prêté la main aux Turcs, singulièrement dans le massacre des tout-petits.

Les portraits ne manquent pas non plus, décrivant ces jeunes Arméniennes kidnappées ou sauvées du génocide. «Converties, pieuses et intelligentes», elles font des domestiques ou des épouses très recherchées. Ces «grand-mères arméniennes» dont certaines dans un dernier sursaut de fidélité à leurs racines ont refusé de prononcer la prière musulmane sur leur lit de mort, aussi.

Quel que soit le rôle qu'ils reconnaissent à leurs aïeux, les Kurdes interrogés par les auteurs, se sentent, aujourd'hui encore, amputés du «départ» des Arméniens, «comme si une part de notre cœur, de notre corps, de notre cerveau et de notre intelligence avait disparu». C'est en cela que «la présence impalpable mais réelle des Arméniens influe toujours sur la vie des gens qui habitent dans les environs et lieux de souvenirs. Le génocide fait partie de leur vie», explique l'historien Étienne Copeaux qui préface La Malédiction et a participé à l'édition française.

Le déni des Franco-turcs
Ce livre fera date. Il devrait aider chez nous les enseignants confrontés aux élèves et parents français d'origine turque qui rejettent cette version de l'histoire, illustrant ainsi le refoulé et le déni historique qui, selon Étienne Copeaux, «continue de faire vivre la majeure partie de la population [de Turquie] dans le mensonge, et a provoqué un état quasi névrotique transmis de génération en génération».

À l'opposé, dans les régions kurdes, on explique les malheurs et les souffrances traversées par les Kurdes depuis tant d'années par cette «malédiction», effet d'une justice divine qui pèserait sur les enfants et petits-enfants payant aujourd'hui l'indifférence de leurs aïeux au génocide de 1915.

Pis, le projet attribué aux Arméniens d'hier (se rebeller, fonder un autre État, quitter l'empire) n'est pas sans écho chez les Kurdes d'aujourd'hui dont certains, au sein du mouvement national kurde (composé pour l'essentiel par le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), illégal en Turquie et par deux partis politiques: le HDP et le BDP), ont longtemps nourri le rêve de fonder un Kurdistan indépendant à cheval sur la Turquie, la Syrie, l'Iran et l'Irak, ce que le Traité de Sèvres (1920) leur avait, comme aux Arméniens, permis d'entrevoir même si l'enjeu se limite désormais pour ces Kurdes à conquérir une autonomie politique et territoriale en Turquie.

L'identification des Kurdes aux Arméniens
Malgré l'idéologie officielle du déni, une contre-mémoire kurde a ressurgi sur fond d'identification des Kurdes à la place de la victime qu'ont occupée les Arméniens. Cela peut paraître exagéré à l'observateur extérieur, mais on ne peut écarter d'un revers de main ce ressenti kurde. De fait, bien des porteurs de cette contre-mémoire établissent des similitudes entre les milices chargées de l'exécution du génocide (bejik), et les corps de «protecteurs de village» (korucu), institués à la fin du XXe pour contrer la guérilla du PKK. Mêmes méthodes de terreur, mêmes violences contre le peuple, arménien ou kurde. Même ennemi également: «L'État [turc] est très souvent désigné ainsi [devlet] dans les entretiens, l'État n'est pas l'institution qui protège, instruit et soigne, il est l'agent du malheur, l'ennemi, il est Léviathan», explique Étienne Copeaux.

Cela a été particulièrement éprouvé en 2015 et 2016 après que les pourparlers entre Ankara et le PKK ont été interrompus et qu'un soulèvement fut lancé dans plusieurs villes kurdes. La réponse du pouvoir islamo-nationaliste est alors radicale: villes assiégées, bombardements de plusieurs quartiers, des centaines de jeunes kurdes brûlés dans des caves, des centaines de milliers d'habitants déplacés, une partie du patrimoine kurde détruit... Comme si ces événements s'inscrivaient dans la continuité de ceux de 1915. C'est en tout cas ainsi qu'ils ont pu être perçus par certains Kurdes. Et peut-être par l'État lui-même, incarné par certains membres des «forces spéciales», qui, après avoir investi les villes kurdes fin 2015, traitaient leurs habitants de «bâtards d'Arméniens».

«Nous sommes le hors-d'œuvre, vous serez le plat de résistance.» Des Arméniens à des Kurdes, en 1915
En 1915, les Arméniens emmenés au massacre auraient prédit aux Kurdes: «Nous sommes le hors-d'œuvre, vous serez le plat de résistance.» Propos authentiques ou légende kurde? L'historien Étienne Copeaux ne tranche pas mais il voit dans l'existence de cet avertissement «dans la réalité ou dans l'imaginaire, une clé de compréhension: les Kurdes redécouvrent leur condition à travers celle des Arméniens. C'est pourquoi le génocide est largement reconnu au Kurdistan, et le désir de paix, sinon de cohabitation, avec les différentes altérités, est actuellement clamé».

Nombreux sont ceux qui veulent croire que la grande remise en cause du tabou qui pèse sur le crime originel naîtra du mouvement national kurde, que l'État turc le veuille ou non. «Le parti démocratique des peuples [HDP, pro-kurde, 55 députés] est parfaitement clair, il suffit de lire sa dernière déclaration du 24 avril, et de la comparer avec les réactions pusillanimes et grégaires du reste de l'opposition turque face à la reconnaissance de Biden», déclare l'essayiste Michel Marianqui vient de publier L'Arménie et les Arméniens, les clés d'une survie en 100 questions, ouvrage didactique et enlevé, panorama incontournable du fait arménien.

S'affranchissant de la doxa étatique, échappant au contrôle social et au système de délation généralisée sur le sujet, les Kurdes, parce qu'ils peuvent parler du génocide, ont, conclut Étienne Copeaux, «la possibilité d'échapper au malaise, à la “malédiction”, qui pourrait bien être la cause de l'état de violence gangrenant la Turquie depuis plus d'un siècle».

Ariane Bonzon

~~~~~~~~~

MERCI beaucoup à Mme Ariane BONZON. InfoHay1915
#465
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 04 avr.23, 08:04

Message par InfoHay1915 »

S'il y a des Kurdes (en très grande majorité sunnites) qui reconnaissent le GdA1915,

~ les associations musulmanes au Maghreb pourront-elles encore tarder à le reconnaître ??

~ et différer à condamner son négationnisme ou son blocus-occultation culturel en mutisme -comme si de rien n'était ??


Notamment, se démarquer de la déclaration de la Guerre Sainte en Nov.1914 qui est perçue par des personnes ignorantes comme imputable à l'I/islam ?

À part l'aspect purement politico-diplomatique, il y a une approche historico-anthropologique en psychologie(s)~psychanalyse(s). Voir les publications en français de :

~ Janine Altounian, essayiste traductrice de Freud :
-- http://www.acam-france.org/bibliographi ... ian-janine

~ Hélène Piralian-Simonyan, psychanalyste :
-- http://www.acam-france.org/bibliographi ... ian-helene

J'ai eu l'occasion d'assister à leurs conférences. Cela invite à la réflexion et c'est très proactif.

Merci aux internautes musulmans d'en parler aux Instituts musulmans de vos mosquées en voisinage urbain.


InfoHay1915
#610
~ RAPPEL : Attentat terroriste anti-kurde à Paris. Attentat raciste OU attentat turco-politique télécommandé par Ankara ?
-- viewtopic.php?t=69501
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 07 avr.23, 06:08

Message par InfoHay1915 »

Un des articles de Hambersom Aghbashian 2019 / arménien né en Iraq et aujour'hui en Californie :
-- https://independent.academia.edu/HambersomAghbashian
il y a l'article avec 12 pages en anglais et huit photos :
~ The Kurdish crisis in Turkey from Ataturk to Sultan Erdogan,
-– https://d1wqtxts1xzle7.cloudfront.net/5 ... GGSLRBV4ZA


Image
~ Le Conseil démocratique kurde en France (CDK-F) : https://cdkf.fr

Après les originaires arméniens-FR, les originaires maghrébins-FR apprendront à connaître les orignaires kurdes de France face aux originaires turcs. Ces derniers sont malheureusement sous influence des consulats turcs en France. Ils sont en héritage de cent ans de mensonges d'État concernant un crime imprescriptible.

Image ~ L'ACORT / https://www.acort.org
~ Heureusement il y a une association franco-turque démocrate ~ / L’ASSEMBLÉE CITOYENNE DES ORIGINAIRES DE TURQUIE.

InfoHay1915.
#644
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 21 mai23, 04:22

Message par InfoHay1915 »

~ “ YÉZIDIS DE FRANCE ” ETHNOGRAPHIE D’UN GROUPE ÉMERGENT . ALEXANDRE GUARDIOLA SOUS LA DIRECTION DE PINAR SELEK . MASTER 2 RECHERCHE - “MIGRATIONS & ALTÉRITÉS” UNIVERSITÉ DE NICE-SOPHIA ANTIPOLIS

~ Cliquer d'abord sur cet ACADÉMIA.EDU :
-- https://landaverde.academia.edu/AlexandreGuardiola
~ Puis cliquer sur le 1er livre dans la liste verticale qui donne ce www de 143 pages.pdf :
-- https://d1wqtxts1xzle7.cloudfront.net/5 ... GGSLRBV4ZA

-11 . CHAPITRE LIMINAIRE: YÉZIDIS ET YÉZIDISME
-12 . I - YÉZIDISME
-19 . II - YÉZIDIS
-25 . FAIRE COMMUNAUTÉ: LES “YÉZIDIS DE FRANCE”
-27 . MÉTHODOLOGIE

-29 . CHAPITRE I: LA COMMUNAUTÉ COMME CONFIGURATION
-30 . I – IMMIGRATIONS
-47 . II – ACTEURS ET ORGANISATIONS COMMUNAUTAIRES
-55 . III – FAIRE LE GROUPE ET LE VISIBILISER: STRATÉGIES DÉPLOYÉES ET DOMAINES INVESTIS

-69 . CHAPITRE II: LA COMMUNAUTÉ COMME REPRÉSENTATION
-71 . I – LES YÉZIDIS AU MIROIR DE L’ORIENTALISME FRANÇAIS
-76 . II – IMAGERIE CONTEMPORAINE
-85 . III – LA COMMUNAUTÉ COMME MÉMOIRE

-92 . CHAPITRE III: LA COMMUNAUTÉ ET SES FRONTIÈRES
-94 . I – GÉNÉALOGIES ENCHEVÊTRÉES
-101 . II – LES “YÉZIDIS DE FRANCE”: ENTRE KURDICITÉ ET ETHNO-CONFESSIONNALISME
-110 . CONCLUSION

-112 . BIBLIOGRAPHIE
-141 . ANNEXES
-142 . TABLE DES ANNEXES
-160 . TABLE DES MATIÈRES

InfoHay1915
#767
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre
Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Messages : 67961
Enregistré le : 27 juin05, 06:23
Réponses : 0
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 30 août23, 02:46

Message par medico »

Haut-Karabakh : « L’Azerbaïdjan a recours au terrorisme contre la population d’Artsakh »

Mercredi 30 août 2023 - 12h43
Sergey Ghazaryan, ministre de la région arménienne du Haut-Karabakh, dénonce la passivité internationale devant le blocus imposé par l’Azerbaïdjan. Interview.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 10 sept.23, 08:58

Message par InfoHay1915 »

medico a écrit : 30 août23, 02:46 Haut-Karabakh : « L’Azerbaïdjan a recours au terrorisme contre la population d’Artsakh »

Mercredi 30 août 2023 - 12h43
Sergey Ghazaryan, ministre de la région arménienne du Haut-Karabakh, dénonce la passivité internationale devant le blocus imposé par l’Azerbaïdjan. Interview.
Merci internaute 'Medico' d'avoir signalé ce news. C'est affreux ce qui se passe au Karabagh arménien -du moins ce qu'il en reste. 120.000 personnes prises en otages sous danger génocidaire.

Mais revenons à la thématique de cette discussion / c'est-à-dire les Kurdes de Turquie qui reconnaissent le génocide des Arméniens.

Voici un article d'une universitaire d'origine kurde de la ville de Mardine -au Nord-Est de la Syrie :
-- https://fr.wikipedia.org/wiki/Mardin

~ The Turkish Denial of the Armenian Genocide: The construction of a Nation State and Nationalism and their Implication for Genocide,
- By Fatma Kayhan,
MA in Gender, Ethnicity and Sexualities Studies, University of East London
Supervisor, Prof Nira Yuval-Davis, September 2007
-- https://en.wikipedia.org/wiki/University_of_East_London

~ Traduction EN >> FR : https://translate.google.com/?sl=en&tl=fr&op=translate

Contents
/ 49 pages / 13 notes bibliographiques en bas de page / p.43-49 pages de titres bibliographiques.

- p.1 / Acknowledgements
- p.2 / Table of Contents
- p.3 / Introduction
- p.6 / Chapter 1 . Genocide: Definition and Prevention The Armenian Genocide
- p.17 / Chapter 2 . The construction of a Nation State Nationalism and their Implication for Genocide
- p.25 / Chapter 3 . Denial and Revisionist History . A Range of Turkish Denial Efforts
- p.29 / Chapter 4 . Analyzing the Discourse and Research Findings
- p.37 / Conclusion
- p.42 / Notes
- p.45 / References
- p.52 / Appendix A
- p.57 / Appendix B

-- https://d1wqtxts1xzle7.cloudfront.net/3 ... GGSLRBV4ZA

InfoHay1915
#958
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 02 déc.23, 22:36

Message par InfoHay1915 »

Voici une page azéro-turque cherchant à calomnier les Arméniens -tout en discréditant les relations arméno-kurdes :

Dans le cadre d’une conférence internationale Turan sur l’avenir du monde turcique, organisée à Bakou par le Centre des relations internationales et de la diplomatie , l’éminente politologue turque, Esma Ozdashli, nous a gratifiés d’un discours des plus... surprenants. Selon elle, et toujours avec une objectivité digne des plus grands, la création de l’État arménien dans la région serait à l’origine d’activités terroristes. Rien que ça, deux mois à peine après le nettoyage ethnique azerbaïdjanais mené contre le Haut-Karabakh !

La politologue rappelle, sans un soupçon de partialité, que le territoire actuel de l’Arménie serait en réalité une terre turque de longue date. « C’est donc évident, » souligne-t-elle avec une logique implacable, « que les fondements du terrorisme dans la région ont été posés dès la création de cet État. » Et ce n’est pas tout : elle note que l’Arménie serait un État mono-ethnique ( avec ses 3 millions de personnes composées en moitié de réfugiés de 1915) elle qui parle depuis un Etat de 80 millions d’habitants à 99,9% musulmans…Il n’y a pas de Turc à « Irevan » ! s’est elle écrié, sans livrer le nombre d’Arméniens vivant encore à Van, Erzeroum, Diyabékyr, Bitlis, Kaseyry, Constantinople, Mouch, Karpet, Smyrne, etc. (Faut-il lui rappeler que les chrétiens formaient près de 30% de la population de l’actuelle turquie avant leur extermination à la faveur de la Première Guerre Mondiale ?)

Poursuivant son raisonnement d’une rigueur incontestable, notre experte avance que l’absence actuelle de Turcs à « Irevan », qui serait historiquement une terre turque, ne peut signifier qu’une chose : un génocide perpétré par l’Arménie. Et, bien sûr, cela rendrait les accusations de génocide portées contre la Turquie totalement infondées…

Mme Ozdashli ne s’arrête pas là. Elle affirme, avec une assurance qui force l’admiration, que l’Occident a toujours défendu les « organisations terroristes arméniennes » qui ont assassiné un grand nombre de politiciens azerbaïdjanais (?) et turcs ( NDLR pour prix d’un million et demi d’innocents exterminé en 1915 et de leur complicité avec le génocide impuni)...

Enfin, elle déclare que de nombreux « terroristes du PKK » se trouveraient au Karabakh et agiraient contre l’Azerbaïdjan. Selon elle, le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan aurait même joué les « yallas »avec des terroristes du PKK dans la plaine de Jydir. « Il existe diverses organisations terroristes en Arménie, » conclut-elle, « elles ont à maintes reprises attaqué les ambassades azerbaïdjanaises, démontrant ainsi la nécessité impérieuse de renforcer la lutte contre le terrorisme. » Et la nécessité aussi de renforcer la lutte contre la bêtise et l’obscurantisme aussi, peut-être ?

Un discours d’une politologue qui, évidemment, ne manque ni de piquant ni d’une certaine... créativité dans l’interprétation des faits historiques et contemporains.

-- https://www.armenews.com/spip.php?page= ... cle=110429

InfoHay1915
#1126
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

InfoHay1915

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3283
Enregistré le : 19 avr.15, 07:12
Réponses : 1

Re: Turquie: Des Kurdes reconnaissent le génocide des Arméniens

Ecrit le 20 janv.24, 07:55

Message par InfoHay1915 »

~ A DELEGATION HEADED BY THE MINISTER OF YOUTH AND CULTURE OF KURDISTAN MOHAMMED SAEED ALI VISITED MATENADARAN
-- https://matenadaran.am/en/2022/08/09/a- ... tenadaran/

~ Mohammad Said Ali, Minister of Youth and Culture
-- https://gov.krd/english/government/the- ... -said-ali/

Image

~ Category: Iraqi Kurdistani politicians
-- https://en.wikipedia.org/wiki/Category: ... oliticians

InfoHay1915
#1207
C’est un crime que désapprouve l’humanité, l’islam et tous les musulmans ; mais ceux qui ignorent la vérité ne manqueront pas d’en jeter la responsabilité sur le fanatisme religieux. Témoignage oculaire 1915-1916 du génocide des arméniens par le chef bédouin syrien et avocat, Faïez El-Ghocein (Le Caire 1917)

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Génocide Arménien »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités