Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Consistant à injecter, par perfusion intraveineuse, du sang ou des dérivés sanguins.
Verrouillé
jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 15 juin 2009, 07:42

Message par jonsson »

La question qui se pose est celle-ci: dans quel contexte, Jacques ainsi que le concile apostolique, utilisent-ils l'expression "s'abstenir du sang" ?

Le concile s'était tout spécialement réuni afin de statuer sur le problème posé par certains chrétiens juifs qui exigeaient des chrétiens Gentils, que non seulement ils se fassent circoncire mais qu'en plus "ils observent la loi de Moïse." C'est ce problème, celui de l'observance de la loi, que l'apôtre Pierre aborda devant l'assemblée quand il compara la loi à un "joug" pesant. Aprés que Jacques eut exposé, devant l'assemblée, ses recommandations à l'adresse des chrétiens Gentils, ces derniers étant exhortés à s'abstenir des choses contaminées par les idoles, de la fornication, de ce qui est étouffé, et du sang, il ajouta ceci:

"Car depuis les temps anciens, Moïse a de ville en ville ceux qui le prêchent, parce qu'on le lit à haute voix chaque sabbat, dans les synagogues."


De toute évidence, les recommandations de Jacques tenaient compte de ce que les gens entendaient quand "Moïse était lu" dans les synagogues. Jacques savait que par le passé il y avait eu des Gentils, "des gens des nations", qui avaient vécu sur la terre d'Israël, qui avaient résidé au sein de la communauté Juive. Quelles avaient été les contraintes imposées à ces gens par la loi Mosaïque ? Ils n'étaient pas obligés de se faire circoncire, mais ils étaient obligés de s'abstenir de certaines pratiques qui sont détaillées dans les chapitres 17 et 18 du livre du Lévitique. La loi spécifiait que, tout comme les Israélites, les "résidents étrangers" se trouvant parmi eux devaient s'abstenir de pratiquer des sacrifices idolâtres (Lévitique 17:7-9), de manger du sang, ce qui incluait le sang d'animaux étouffés non saignés (Lévitique 17:10-16), et de se livrer à des pratiques sexuelles déclarées immorales (ce qui incluait l'inceste et l'homosexualité). Lévitique 18:6-26.


Les premiers chrétiens eux-mêmes, qu'ils soient Juifs ou Gentils, continuaient de fréquenter les synagogues Juives, et nous savons même que Paul et que d'autres chrétiens prêchaient et enseignaient souvent en ces lieux. Le fait que Jacques mentionne l'habitude qu'avait les Juifs de lire Moïse dans leurs synagogues, donne une bonne raison de croire que lorsque, immédiatement auparavant, il avait énuméré les choses dont devraient s'abstenir les chrétiens Gentils, il avait alors à l'esprit les interdits que la loi Mosaïque imposait autrefois aux Gentils qui résidaient au sein de la communauté Juive. Non seulement, Jacques énumère très exactement les même choses que l'on trouve dans le livre du lévitique, mais de plus, le verset 29 reprend très précisément cette liste dans le même ordre que celui suivit par le lévitique, c'est à dire: s'abstenir des sacrifices idolâtres, du sang, de ce qui est étouffé (donc des animaux non saignés) et de l'immoralité sexuelle.

Jacques recommanda aux croyants Gentils d'observer ces mêmes interdictions, et il est évident que ces recommandations s'expliquent par les circonstances du moment, à savoir que les rassemblements chrétiens regroupaient un mélange de Juifs et de Gentils et que, de ce fait, il était nécessaire de veiller à préserver la paix et l'harmonie de la communauté. Quand les chrétiens Gentils furent exhortés à "s'abstenir du sang", il est clair que cette exhortation n'était pas à prendre dans un sens absolu, mais dans le sens bien spécifique de s'abstenir de manger du sang, cette pratique étant répugnante aux yeux des Juifs. Faire dire à ce texte davantage que ce qu'il dit, et s'efforcer de faire du sang lui-même une sorte de "tabou", revient à sortir ce passage de son contexte scriptural et historique, et équivaut également à lui attribuer d'autorité, un sens qu'en réalité il n'a aucunement.

Il est à noter que des choses telles que le meurtre ou le vol ne sont pas mentionnées parmi les interdictions énumérées par Jacques. Ces choses étaient déjà condamnées aussi bien par les Gentils en général que par les Juifs. Mais les Gentils toléraient effectivement l'idolâtrie, ils toléraient effectivement la pratique consistant à manger du sang ou des animaux non saignés, ils toléraient aussi l'immoralité sexuelle, et il existait même des "temples de prostitués" qui étaient associés à leurs lieux de culte. Ainsi donc, ces interdictions visaient directement certaines pratiques des Gentils qui, si elles avaient été introduites au sein de la communauté chrétienne, auraient sans nul doute gravement offensé les juifs, devenant ainsi une source de mésententes et de troubles. La loi Mosaïque n'avait pas exigé qu'afin de pouvoir vivre tranquillement parmi les Israélites, les résidents étrangers se fassent circoncire, et Jacques ne demanda pas cela non plus.

La lettre qui fut écrite après que Jacques ait formulé ses recommandations, s'adressait spécifiquement aux chrétiens Gentils les "gens des nations," ceux-ci résidaient à Antioche, en Syrie et en Cilicie (des territoires jouxtant le nord d'Israël) et, comme nous l'avons vu, cette lettre traitait du problème particulier que posait la tentative de certains d'exiger des croyants Gentils qu'ils "observent la loi de Moïse." Elle traitait des comportements qui, très probablement auraient généré des difficultés entre croyants Juifs et croyants Gentils. Comme je le démontrerai un peu plus loin, rien n'indique que cette lettre avait pour objectif d'être considérée comme une "loi," comme si les quatre interdictions formaient un "Quadri logue" remplaçant le "Décalogue" ou Dix commandements que l'on trouve dans la loi Mosaïque. Elle n'avait pour autre ambition que d'apporter une réponse spécifique à la situation spécifique qui prévalait à ce moment de l'Histoire.

Zouzouspetals

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1652
Inscription : 17 déc. 2008, 05:50
Localisation : Paris, France

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 15 juin 2009, 12:56

Message par Zouzouspetals »

Merci Jonsson pour ces excellentes contributions qui montrent clairement que le passage des Actes revendiqué par les Témoins de Jéhovah comme la preuve absolue que Dieu interdirait les transfusions sanguines doit être replacé dans son contexte : nulle question d'une thérapeutique moderne ici, mais uniquement d'un interdit alimentaire, conservé pour permettre la communion entre chrétiens, qu'ils soient d'origine juive ou gentile.
Je trouve particulièrement intéressant de comprendre que les exhortations données dans cette décision n'étaient pas les plus universelles qui soient (ne pas tuer, ne pas voler, aimer son prochain comme soi-même...) mais relatives au culte juif et à la façon dont il lui était permis d'accueillir des étrangers pour peu que ceux-ci respectent quelques règles de bonne cohabitation.
Autrement dit, le texte d'Actes 15 n'est pas un condensé des lois chrétiennes, le b a ba que tout aspirant chrétien devrait suivre quand et où qu'il vive ; mais c'est un témoignage de concertation, de conciliation et de modération, qui s'adapte aux circonstances de l'époque et du lieu.

Vraiment très instructif. Merci encore.
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

Motiez

* [ Aucun rang ] *

Messages : 249
Inscription : 27 oct. 2008, 19:30
Localisation : Suisse

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 15 juin 2009, 15:55

Message par Motiez »

Merci Jonsson. C'est très clair et bien expliqué. Ton explication remet effectivement beaucoup de choses en question. :wink:

jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 16 juin 2009, 06:07

Message par jonsson »

Merci à tous, mais je n'ai aucun mérite, c'est Raymond Frantz qu'il faut remercier.
Toutes les informations que je vous ai proposé sont issues de son livre " A la recherche de la liberté chrétienne" et notamment du chapitre qui s'intitule " Le sang et la vie, la loi et l'amour ".
Ce chapitre est disponible sur le net :

http://chretiens.libres.free.fr/sang%20et%20vie.html

Une lecture instructive, pertinente, implaccable et surtout biblique.

Bonne lecture.

jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 22 juin 2009, 10:26

Message par jonsson »

En décembre 1981, un homme qui étudiait avec les Témoins de Jéhovah écrivit à la société Watch Tower afin de lui faire part des difficultés qu'il rencontrait pour harmoniser les prises de position de l'organisation avec les textes des Ecritures. Les remarques qu'il fait à propos de ces textes se révèlent comparables à celles que je viens de formuler:

"Ainsi, il me semble que les passages qui sont cités montrent que l'interdiction biblique de manger du sang ne fait référence qu'à une seule catégorie de situation, celle ou un homme tue un animal et fait usage de son sang en négligeant de faire retourner celui-ci à Dieu qui, seul, à le droit d'ôter la vie."

Néanmoins, je fus surtout frappé par ce passage qui se trouvait à la fin de sa lettre:

"Un autre point qui a trait à la même question et qui me pose problème, c'est que les Témoins de Jéhovah disent que Dieu interdit que l'on mange du sang parce que celui-ci symbolise la vie; ils expliquent que cette dernière est d'une grande valeur aux yeux de Dieu et qu'au travers de l'interdiction de manger du sang, Dieu désire que l'homme devienne pleinement conscient de la valeur de la vie. Et ceci me semble tout à fait juste. Toutefois j'ai du mal à comprendre comment le symbole pourrait avoir une plus grande valeur que la chose qu'il symbolise. Il est un fait que, dans la plupart des cas, les transfusions sanguines sont d'une utilité discutable et elles peuvent même se révéler dangereuses, cependant, dans un très petit pourcentage de cas, la transfusion est l'unique moyen qui permet de maintenir une personne en vie jusqu'à ce qu'un autre traitement lui soit administré; ceci est vrai, par exemple, lors d'une grave hémorragie interne qui ne peut être immédiatement stoppée. Il me semble qu'en de telles circonstances, laisser mourir une personne afin de préserver le symbole de la vie est une contradiction en soi, et équivaut à attribuer plus d'importance au symbole qu'à la chose qu'il symbolise. De même que les Témoins de Jéhovah, je suis pleinement convaincu qu'un vrai chrétien se doit d'être prêt à donner sa vie, si la situation l'exige. Mais donner sa vie alors que Dieu ne le demande pas ou ne le souhaite pas vraiment, ne me semble pas être un acte ayant une grande valeur."

En définitive, utiliser des lois qui ordonnent que le sang soit versé à terre afin de condamner le stockage du sang, c'est méconnaître le but déclaré de ces lois. Si l'on s'en tient au contexte, les Israélites avait l'ordre de verser à terre le sang des animaux abattus afin d'empêcher que celui-ci soit mangé et non afin d'empêcher qu'il soit stocké. La question du stockage n'est tout simplement pas ce qui était en cause. Faire usage de ces lois, de cette façon là, est non seulement illogique, mais cela s'avère être également une pure manipulation de l'évidence et une démonstration de la manière dont on peut tordre le sens des textes, ceci dans le but de leur faire dire ce qu'en aucun cas ils ne disent ni même ne sous-entendent.

Etant donné que les chrétiens ne sont pas tenus d'obéir à un code de lois, mais qu'ils sont soumis à la "loi royale de l'amour" et à la "loi de la foi", ces points méritent certainement qu'on les médite avec sérieux

Adventiste

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 1303
Inscription : 04 juin 2008, 20:44
Localisation : Canada

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 19 juil. 2009, 18:15

Message par Adventiste »

Pour bien comprendre ce que Dieu veut démontrer dans cet ordonnance concernant le Sang nous devons toujours garder en mémoire que tout les sacrifices mené sur l'autel représentaient le sacrifice que Jésus allait accomplir sur la croix pour nos péchés. Gardez bien ceci en mémoire pour bien comprendre la suite.
Comme chaque sacrifice représentait Jésus, chaque animal devait être un mâle Sans défaut.
Lévitique 1:10  Si son offrande est un holocauste de menu bétail, d'agneaux ou de chèvres, il offrira un mâle sans défaut.

Comme la victime expiatoire représentait Jésus le Sang devait être exempt de souillure car Jésus était sans péché.
1 Pierre 1:18-19 sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache,

Lors du sacrifice de la victime expiatoire les Israélites ont reçu le commandement suivant Nombres 9:12  Ils n'en laisseront rien jusqu'au matin, et ils n'en briseront aucun os. Ils la célébreront selon toutes les ordonnances de la Pâque.

Pourquoi ont-ils reçu ce commandement ? Parce que Jésus selon Jean 19:31-42 n'est pas resté jusqu'au matin sur la croix et que selon Jean 19:33 ...Ils ne lui rompirent pas les jambes afin que l'écriture fut accomplie Aucun de ses os ne sera brisé.

Lévitique 17:6  Le sacrificateur en répandra le sang sur l'autel de l'Éternel, à l'entrée de la tente d'assignation; et il brûlera la graisse, qui sera d'une agréable odeur à l'Éternel.
Lévitique 17:10  Si un homme de la maison d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux mange du sang d'une espèce quelconque, je tournerai ma face contre celui qui mange le sang, et je le retrancherai du milieu de son peuple.
Lévitique 17:11  Car l'âme de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation.

Il y a donc une raison de profanation du sacré lorsqu'on mange du sang d'une victime expiatoire. Car ce faisant on souille le sang qui symbolise le sans pur et sang péchés du Christ.

En gros le Sang ne devait pas être mangé parce que ce sang représentait celui de Jésus qui ne devait pas être souillé. Mais outre Le sang des sacrifices lorsqu'une victime animale est tuée le sang est considéré comme quelque chose de souillé. Et Dieu veut que nous gardions pur notre corps qui est le temple du Saint Esprit. Actes 10:14  Mais Pierre dit: Non, Seigneur, car je n'ai jamais rien mangé de souillé ni d'impur.
Donc comme il y a déjà du sang dans nos veines qui coule pourquoi Dieu ne voudrait pas qu'on en ajoute d'autre pour une question de vie ou de mort ?
Il est clair que le sang ne devait pas être mangé soit pour une question d'impureté du corps ou pour la profanation d'un symbole sacré mais il est illogique de croire que ce commandement puisse être amené au niveau de la transfusion. Le symbole sacré du sang de L'agneau qui nous donne la vie reviens à donner aussi notre vie pour les autres. Le Sang Pur de Jésus nous a sauvé alors pourquoi notre sang ne pourrait pas sauver les autres ou pourquoi ne pourrions nous pas être sauvé par celui des autres ?
Que ce soit une question de profanation du sacré ou de l'impureté du corps il n'y a pas lieu de se sentir coupable d'accepter une transfusion sanguine.
Proverbes 9:12 Si tu es sage, tu es sage pour toi–même; si tu es moqueur, tu en porteras seul la peine.
http://www.ilestecrit.tv/Etude1_en_Ligne.htm

franjuant

Christianisme [Mormon]

Messages : 1557
Inscription : 03 janv. 2004, 12:24
Localisation : Au pays des merveilles

Contact :

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 20 juil. 2009, 16:47

Message par franjuant »

Une analyse très intéressante sur la question : http://www.brooklyntower.com/page7.htm
La Sainte Bible, le premier des livres considérés comme des guides en matière de foi et de doctrine.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 64932
Inscription : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 21 juil. 2009, 05:39

Message par medico »

et penses tu que cette analyse et objective quand elle donne des chifres qui passe du simple au triple ?
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

franjuant

Christianisme [Mormon]

Messages : 1557
Inscription : 03 janv. 2004, 12:24
Localisation : Au pays des merveilles

Contact :

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 21 juil. 2009, 06:29

Message par franjuant »

C'est normale les tj ne tombe pas malade ou s'accidente de manière constante si tu veux faire la moyenne va s'y;
Si (bien evidemant) tu doute du support, c'est la source qui compte : Voir Blood Transfusion du Dr. Jerry Bergman, Witness Inc., page 3. Le Dr Jerry Bergman est un expert auprès des tribunaux des Etats-Unis pour les questions touchant les témoins de Jéhovah

De toute façon la réflexion de ce topik et de l'article du http://www.brooklyntower.com/page7.htm ne porte pas sur le chiffre (même s'il s'agissait d'une 10zaine de mort) mais sur la probabilité certaine d'une mauvaise interprétation.

voir plus particulièrement la partie "pourquoi les juifs aujourd'hui, encore soumis à la loi, acceptent-ils les transfusions"
La Sainte Bible, le premier des livres considérés comme des guides en matière de foi et de doctrine.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 64932
Inscription : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 21 juil. 2009, 07:01

Message par medico »

tu éludes ma question!
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 23 juil. 2009, 03:19

Message par jonsson »

medico a écrit :tu éludes ma question!
En tant que TJ, Mr Medico, vous ne fournissez aucune réponse aux arguments avancés, uniquement des phrases lapidaires, réduite à la plus simple expression et sans réelle consistance.
Pourriez vous répondre à l'argumentation suivante S V P, sans langue de bois et avec pertinence. Merci !

"Comment le symbole pourrait avoir une plus grande valeur que la chose qu'il symbolise. Il est un fait que, dans la plupart des cas, les transfusions sanguines sont d'une utilité discutable et elles peuvent même se révéler dangereuses, cependant, dans un très petit pourcentage de cas, la transfusion est l'unique moyen qui permet de maintenir une personne en vie jusqu'à ce qu'un autre traitement lui soit administré; ceci est vrai, par exemple, lors d'une grave hémorragie interne qui ne peut être immédiatement stoppée. Il me semble qu'en de telles circonstances, laisser mourir une personne afin de préserver le symbole de la vie est une contradiction en soi, et équivaut à attribuer plus d'importance au symbole qu'à la chose qu'il symbolise"

Mathieu
12.10
Et voici, il s'y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils demandèrent à Jésus: Est-il permis de faire une guérison les jours de sabbat? C'était afin de pouvoir l'accuser.
12.11
Il leur répondit: Lequel d'entre vous, s'il n'a qu'une brebis et qu'elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l'en retirer?
12.12
Combien un homme ne vaut-il pas plus qu'une brebis! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat.

12.3
Mais Jésus leur répondit: N'avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu'il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui;
12.4
comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu'il ne lui était pas permis de manger, non plus qu'à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls?
12.5
Ou, n'avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables?

Quand bien même, la Bible pourrait eventuellment soutenir la comprehension de la WT, le principe qu'exprime JC resterait incontournable, la sauvegarde de la vie (sacrée) primerait sur le respect d'un commendement.

franjuant

Christianisme [Mormon]

Messages : 1557
Inscription : 03 janv. 2004, 12:24
Localisation : Au pays des merveilles

Contact :

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 23 juil. 2009, 09:01

Message par franjuant »

Quand bien même, la Bible pourrait eventuellment soutenir la comprehension de la WT, le principe qu'exprime JC resterait incontournable, la sauvegarde de la vie (sacrée) primerait sur le respect d'un commendement.
je suis de ton avis (y)

La question qu'on peut se poser est donc, si une transgression de la loi est autorisée pour des raisons urgentes ?
se qui esxpliquerai l'importance de l'Esprit par rapport à la Lettre que souligne plus particulièrement le nouveau testament (nouvelle alliance) une sorte d'équilibre entre l'étroitesse d'esprit et le "laxisme" (c pa le mot mais bon...)
La Sainte Bible, le premier des livres considérés comme des guides en matière de foi et de doctrine.

jonsson

* [ Aucun rang ] *

Messages : 579
Inscription : 07 févr. 2008, 04:28

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 07 oct. 2009, 08:11

Message par jonsson »

Les leucocytes, qui sont fréquemment appelés "globules blancs" sont également interdits Par la WT.

Toutefois, il faut savoir que même si, le plus souvent, l'on associe spontanément le terme "globules blancs" à la notion de sang, cela donne une idée plutôt inexacte de la réalité. Ceci parce que la grande majorité des leucocytes qui existent dans le corps humain se trouvent à l'extérieur du liquide sanguin. Le corps humain contient approximativement entre 2 et 3 kilos de leucocytes et seulement 2 à 3 pour cent, environ, d'entre eux se trouvent dans le sang lui-même. Les autres 97-98 pour cent sont disséminés dans les tissus du corps et constituent sa défense, son "système immunitaire"

Cela veut dire qu'une personne qui est l'objet d'une transplantation d'organe, recevra de ce fait, davantage de leucocytes étranger que si elle avait accepté une transfusion sanguine. Etant donné que l'organisation Watch Tower autorise maintenant les transplantations d'organes, sa prise de position inflexible contre les leucocytes, tout en autorisant d'autres composants sanguins, s'avère être dénuée de tout sens.
Cette position ne peut être défendue que par des raisonnements compliqués et assurément pas en faisant appel, ni à des critères moraux, ni à des arguments rationnels ou logiques. La séparation arbitraire du sang en deux catégories de composants, ceux dit "essentiels" et ceux dit "secondaires", ne repose également sur aucune base solide.

L'absence de base morale ou logique en faveur d'une telle prise de position transparaît aussi dans le fait que le lait humain contient des leucocytes, bien plus de leucocytes, en fait, que dans la même quantité de sang.
Le sang contient, à peu près, entre 4000 et 11000 leucocytes par millimètre cube, tandis que durant les premiers mois de lactation, le lait maternel peut contenir jusqu'à plus de 50.000 leucocytes par millimètre cube. Ce qui veut dire de cinq à douze fois plus que le même volume de sang!

wina.d

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur

Messages : 683
Inscription : 12 mars 2006, 17:26

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 27 oct. 2009, 06:45

Message par wina.d »

silence radio, ils sont où medico et ses fideles acolytes????
ImageSuper Wina dit STOP

hallelouyah

* [ Aucun rang ] *

Messages : 1466
Inscription : 20 juin 2009, 10:29

Re: Le point de vue des Témoins de Jéhovah sur l'usage du sang

Ecrit le 27 oct. 2009, 12:07

Message par hallelouyah »

jonsson a écrit :Les leucocytes, qui sont fréquemment appelés "globules blancs" sont également interdits Par la WT.
Voulez-vous dire que la WT interdirait le lait maternel ? Et par conséquent l'allaitement naturel ?
Vous devriez mieux vous renseignez :D

Mais une chose m'intrigue, Dieu avait-il dès la création donner droit à l'homme d'user du sang animal ou le sien ? Car il me semble que vous partez sur cette base non ?
une bible : http://watchtower.org/f/bible/
un engagement à prendre par le baptème pour devenir ami de Jéhovah.

Verrouillé
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Transfusion sanguine »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité