Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Les Témoins de Jéhovah sont connus principalement pour leur prédication de porte-à-porte et l'importance qu'ils donnent à la Bible
Règles du forum
Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu a restauré le véritable christianisme par leur intermédiaire. Le présent forum est axé exclusivement sur l'éducation. Sinon SVP : Pour toutes comparaisons qui ne sauraient vous satisfaire, en présence de l'enseignement officiel, utilisez le forum débat chrétien (forum de dialogue œcuménique)
Répondre
agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 15976
Enregistré le : 25 déc.09, 10:55
Réponses : 0

Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 28 mars24, 22:42

Message par agecanonix »

Remplacer un mot par un autre, à grande échelle, dans le NT, n'est pas sans conséquence, ça ne peut pas passer inaperçu.

Ainsi, les témoins de Jéhovah pensent que le nom de Dieu, "Jéhovah", a sa place dans le NT lorsque celui-ci reprend des textes de l'AT qui contenaient ce nom non seulement dans les originaux hébreux mais aussi dans les copies grecques qui circulaient au 1er siècle.

Les témoins de Jéhovah sont loin d'être les seuls à le croire.

Ainsi la TMN, traduction produite par les TJ, rend 237 fois le nom Jéhovah dans le NT et majoritairement aux endroits où les écrivains chrétiens ont littéralement recopié les textes de l'AT, en grec, qui avaient conservé le nom de Dieu, YHWH, sans le remplacer par le mot grec "kurios" qui signifie "Seigneur".

Si les témoins de Jéhovah ont raison, cela doit se constater autrement.

En effet, il existe, de fait, une différence majeure entre toutes les utilisations du mot "kurios" dans le texte du NT quand une traduction ne choisit pas la décision des témoins de Jéhovah.

Prenons une bonne traduction , Segond ou TOB. C'est le mot "seigneur" qui a été choisi par les traducteurs quand le texte recopiait l'AT qui, lui, utilisait "Jéhovah" ou plus exactement YHWH.

Cela revient à penser que les écrivains chrétiens ont fait le choix du mot "kurios" dans ces textes pour ne pas avoir à écrire "Jéhovah".

Ce serait donc par contrainte religieuse et doctrinale que le mot "kurios" remplacerait "YHWH" dans tous ces textes repris de l'AT.

Par contre , là où les chrétiens ont choisi librement d'utiliser le même mot, kurios, ailleurs que pour des recopies de textes de l'AT, la raison ne peut pas être un remplacement, mais bien plutôt celle de l'usage naturel de ce mot par ces chrétiens comme Paul, Pierre ou Jean.

Un exemple au hasard : Paul a écrit ceci en 2 Thess 3:18: Que la faveur imméritée de notre Seigneur Jésus Christ soit avec vous tous !

Ce texte n'est pas une prophétie issue de l'AT que Paul recopierait ici, il est de Paul et le choix des mots est le sien: c'est sa formule finale de salutation habituelle qui ne doit rien à l'AT et il nous donne l'identité de celui qu'il appelle "seigneur" ici, c'est très clairement Jésus.

A la lecture de ce texte, personne ne pourrait affirmer que le Seigneur de ce texte de Paul est celui que le NT appelle le Père.

Si donc nous étudions, un à un, tous les textes de ce type, en retirant ceux qui figurent dans des recopies de l'AT, nous aurons forcément une approche très précise du sens que les chrétiens donnaient à ce titre.

C'est l'objet de l'étude que je mène ici.

Quels sont les enjeux ? Très importants car si nous découvrons que l'usage non contraint des chrétiens du mot "Seigneur" va presque toujours désigner Jésus, s'il n'y a que très peu d'exception, si elles peuvent s'expliquer, alors nous comprendrons le sens du texte d'Ephésiens 4 qui affirme.
  • Il y a un seul corps et un seul esprit, tout comme il y a une seule espérance à laquelle vous avez été appelés ;  un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ; 6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous et par tous et en tous.

En effet, seul Jésus serait "Seigneur" et seul Jéhovah serait Dieu et Père de tous, incluant même Jésus.

Comment je vais procéder ? Ca va être long puisqu'avec un moteur de recherche efficace, je vais mettre à part tous les textes chrétiens qui utilisent le mot "kurios", je vais éliminer ceux qui recopient des prophéties de l'AT, pour ne plus conserver que les plus de 400 textes dans lesquels les écrivains ont choisi librement, sans contrainte autre que leur seule croyance, d'utiliser le mot grec Kurios qui signifie "Seigneur".
Je vais donc faire 3 colonnes avec les titres suivants : Jésus, Dieu et les autres, pour ensuite comptabiliser, un à un, chaque texte contenant le mot Seigneur, et constater si oui, ou non, statistiquement, seul Jésus était leur "Seigneur".

Je ferais ensuite la même chose avec le mot Dieu, très présent également dans le NT pour constater si oui ou non, ce titre ne s'appliquait qu'au Père.

Plus les % s'approcheront d'une utilisation exclusive du mot Seigneur pour Jésus et d'une utilisation exclusive aussi du mot Dieu pour le Père, plus nous démontrerons que pour les chrétiens du NT, seul le Père était "le Dieu", au sens donné par les juifs à YHWH, et seul Jésus était le Seigneur auquels ils faisaient référence dans leurs écrits.

Quel en sera aussi la conséquence concernant l'usage du nom YHWH dans le NT.

Si nous constatons que naturellement un chrétien n'utilisait jamais ou pratiquement jamais le mot "Seigneur" pour désigner Dieu dans les écrits qu'il produisait librement, sans les contraintes d'une recopie, on pourra s'étonner qu'il aurait choisi, contre nature, contre ses habitudes et contre ses croyances, d'utiliser le mot "Seigneur" quand il avait le choix entre les mots Dieu ou Père qu'il choisissait très largement ailleurs.

Un exemple pour vous aider. imaginez l'œuvre d'un auteur qui utiliserait un mot particulier pour désigner un de ses personnages, toujours le même, pour ensuite, dans un autre ouvrage, l'appeler autrement : ce serait suspect.

Ce le sera si nous découvrons que dans tous les textes "libres de contraintes", les chrétiens n'appellent jamais Jésus "Dieu" mais toujours "Seigneur" et que l'inverse se vérifie statistiquement, ce qui nous permettrait de penser que l'expression "nous n'avons qu'un seul Seigneur" était à comprendre littéralement.

1ers chiffres: le NT comporte 429 fois le mot Kurios dans des textes non recopiés de l'AT.

Sur ces 429 occurrences, 6 seulement concernent Dieu, 10 concernent des humains comme Pilate, et 413 sont attribués à Jésus.

Pour Jésus, c'est le mot "Seigneur", employé seul, qui le désigne, alors que pour Dieu, il s'agit toujours d'un ensemble de mots comme listé ci-dessous.

Mat 11:25 , Luc 10:21, Actes 17:24 donnent Seigneur du ciel et de la terre.
Luc 2:29, Actes 4:24, 1 Pierre 6:10 donnent Souverain Seigneur

Ainsi, ces 429 textes n'attribuent jamais le titre de " Seigneur" dans cette simplicité à Dieu. Les 6 fois où ce mot désigne Dieu, l'auteur semble le trouver insuffisant car systématiquement il y ajoute un autre titre honorifique.

Nous avons déterminé que sur 429 textes, 96,63 % d'entre eux désignent Jésus, c'est donc bien plus qu'une tendance.

Le mot Dieu.

Nous trouvons le mot "Dieu", dans le NT, plus de 1300 fois et les trinitaires ne sont capables d'aligner que quelques textes, comme Jean 1:1, pour tenter de les appliquer à Jésus.

Ce sujet n'est pas voulu pour débattre de la trinité, même si l'écrasante majorité des textes faisant références à Dieu, le Père, ne laissent aucun doute sur le fait que les chrétiens dissociaient le Seigneur Jésus de Dieu, réservant à plus de 99% le mot "Dieu" au père de Jésus, et à plus de 96% le mot "seigneur" à Jésus.

D'où la question. Si Pierre, Paul, Jean et les autres choisissaient toujours, dans leurs écrits "libres" le mot Dieu pour désigner le Père, et jamais le mot Seigneur, pour quelle raison auraient il choisi de se contredire en remplaçant le YHWH des citations qu'ils faisaient de l'AT, par le mot" seigneur", rompant avec leurs habitudes.

Des indices dans le texte:
  • Je vous prends un exemple qu'il faut lire, pour le comprendre, dans une autre traduction que la TMN. Je choisis la TOB.

    2 Tim 1:18. Que le Seigneur lui donne de trouver miséricorde auprès du Seigneur en ce Jour-là.

    Nous avons 2 Seigneurs dans ce texte dont l'un va essayer de convaincre l'autre d'aider un certain Onésiphore. Personne n'écrit comme cela un texte aussi maladroit et certainement pas Paul qui excelle pour présenter Jésus et Dieu sans jamais produire un texte aussi lourd et insensé.
    N'oubliez pas que Paul réserve toujours à Jésus le titre de Seigneur et au Père celui de Dieu. De toute évidence, il y avait un autre mot à la place du second "Seigneur"
Je vous ai déjà cité Eph 4:4, je vous propose son petit frère 1 Cor 8 :6
  • 6 il y a en réalité pour nous un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses, et nous existons pour lui ; et il y a un seul Seigneur, Jésus Christ, par l’intermédiaire de qui viennent toutes choses, et nous existons par son intermédiaire
Maintenant que vous venez de le lire, relisez 2 Timothée 1:18 : Que le Seigneur lui donne de trouver miséricorde auprès du Seigneur en ce Jour-là..

Vous en comptez combien, des Seigneurs ? Deux or qu'affirme Paul aux Corinthiens :  il y a en réalité pour nous (...) un seul Seigneur, Jésus Christ

Comprenne qui veut. Il y a eu substitution d'un nom "dérangeant" remplacé par les grec "kurios".

Autre texte : Luc 20:42.
  • Il leur dit alors : « Comment peut-on dire que le Messie est fils de David, puisque David lui-même dit au livre des Psaumes : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Siège à ma droite, jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis un escabeau sous tes pieds ? Ainsi David l’appelle Seigneur. Alors, comment est-il son fils ? »

Là aussi, nous nous retrouvons avec 2 seigneurs, l'un étant "Jéhovah" dans le texte des psaumes, l'autre étant Jésus.

Comment concilier ce texte avec l'affirmation répétée très souvent que pour les chrétiens il n'y a qu'un seul Seigneur car là, pour le coup, il y en a deux. On trouve donc légitime que l'on mettre "YHWH" à la place du 1er Seigneur.

Autre texte. Ephe 5:19.
  • Encouragez vous les uns les autres par des psaumes, des hymnes et de saints cantiques inspirés par l'Esprit ; chantez des cantiques et des psaumes pour louer le Seigneur de tout votre cœur. Remerciez Dieu le Père en tout temps et pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ
Même ambiguïté ici : on loue et on remercie le Seigneur au nom d'un autre Seigneur, ce qui en fait deux en contradiction avec le crédo chrétien d'Eph 4:5.

Pour info.
https://www.jw.org/fr/biblioth%C3%A8que ... t-2/#link0

Voici les raisons qui expliquent, dans la TMN, les 125 références qui utilisent "Jéhovah" à la place de "Kurios", sans qu'il s'agisse de recopies de textes de l'AT contenant déjà YHWH.
  • La formulation employée correspond elle à une expression idiomatique hébraïque ou à une autre expression qui contient habituellement le nom divin ? (exemple : « l’ange de Jéhovah », Mt 1:20).

    Le nom divin figure-t-il dans le contexte de l’extrait des Écritures hébraïques qui est cité ? (exemple : « Jéhovah avait annoncé [dit] », Mt 1:22 ; 2:15).

    Est-ce qu’il manque l’article défini devant Kurios (Seigneur) alors que, normalement, la grammaire l’exige, ce qui suggérerait qu’à l’origine, un nom propre figurait dans le texte grec ? (exemple : Mc 13:20).
a suivre
Modifié en dernier par agecanonix le 03 avr.24, 01:16, modifié 8 fois.

homere

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 5179
Enregistré le : 06 avr.15, 21:49
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 29 mars24, 03:03

Message par homere »

La TMN introduit le nom divin 125 fois (Sur 237 insertions de l'occurrence "Jéhovah") dans les Écritures grecques chrétiennes là où ce n’est pas une citation des Écritures hébraïques qui contient le nom divin ... Comment la TMN justifie-t-elle ces insertions :thinking-face: :thinking-face:

Merci pour vos explications.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre
Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Messages : 68007
Enregistré le : 27 juin05, 06:23
Réponses : 1
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 29 mars24, 21:22

Message par medico »

Règles du forum
Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu a restauré le véritable christianisme par leur intermédiaire. Le présent forum est axé exclusivement sur l'éducation. Sinon SVP : Pour toutes comparaisons qui ne sauraient vous satisfaire, en présence de l'enseignement officiel, utilisez le forum débat chrétien (forum de dialogue œcuménique)
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

homere

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 5179
Enregistré le : 06 avr.15, 21:49
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 02 avr.24, 02:20

Message par homere »

medico a écrit : 29 mars24, 21:22 Règles du forum
Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu a restauré le véritable christianisme par leur intermédiaire. Le présent forum est axé exclusivement sur l'éducation. Sinon SVP : Pour toutes comparaisons qui ne sauraient vous satisfaire, en présence de l'enseignement officiel, utilisez le forum débat chrétien (forum de dialogue œcuménique)
Les questions posées sont un excellent moyen, pour vous, d'enseigner.

La TMN introduit le nom divin 125 fois (Sur 237 insertions de l'occurrence "Jéhovah") dans les Écritures grecques chrétiennes là où ce n’est pas une citation des Écritures hébraïques qui contient le nom divin ... Comment la TMN justifie-t-elle ces insertions :thinking-face: :thinking-face:

Un article de la TdG et un commentaire de la TMN apportent-ils une explication :thinking-face:

Merci pour vos explications.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre
Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Messages : 68007
Enregistré le : 27 juin05, 06:23
Réponses : 1
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 03 avr.24, 20:08

Message par medico »

Seigneur n'est pas un nom propre mais un titre.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Zouzouspetals

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 1662
Enregistré le : 16 déc.08, 22:50
Réponses : 0
Localisation : Paris, France

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 05 avr.24, 03:29

Message par Zouzouspetals »

medico a écrit : 03 avr.24, 20:08 Seigneur n'est pas un nom propre mais un titre.
"Seigneur" est la traduction du mot grec κύριος (kyrios) que l'on trouve dans le NT, pour désigner Dieu ou Jésus notamment.
Comment pensez-vous que les évangélistes ou l'apôtre Paul auraient écrit le nom divin qui, dans l'AT hébreu, s'écrivait יהוה et se prononçait Adonaï (Seigneur) ?
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

homere

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 5179
Enregistré le : 06 avr.15, 21:49
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 08 avr.24, 21:45

Message par homere »

Dans le chapitre 10 de Romains :

1 Frères, le bon plaisir de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés. 2 Car je leur rends le témoignage qu’ils ont du zèle pour Dieu mais non selon une juste connaissance ; 3 car ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu. 4 En effet, la fin de la loi, c’est Christ pour la justification de tout croyant. 5Moïse, en effet, écrit de la justice qui vient de la loi : L’homme qui aura fait ces choses vivra par elle. 6Tandis que la justice qui vient de la foi parle ainsi : Ne dis pas en ton cœur : Qui montera au ciel ? c’est en faire descendre Christ ; 7 ou : Qui descendra dans l’abîme ? c’est faire remonter Christ d’entre les morts. 8 Mais que dit-elle ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. C’est la parole de la foi, que nous prêchons ;9 vu que, si de ta bouche tu confesses Jésus comme Seigneur et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car c’est du cœur qu’on croit pour parvenir à la justice, et c’est de la bouche qu’on confesse pour parvenir au salut. 11 En effet, l’Écriture dit :Quiconque croit en lui ne sera point confus. 12 Car il n’y a pas de différence entre le Juif et le Grec, car tous ont le même Seigneur, riche pour tous ceux qui l’invoquent. 13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Paul cite-t-il parfois l’AT, où il est question de Jéhovah, pour l’appliquer, directement à Jésus :thinking-face:

philippe83

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 5860
Enregistré le : 26 déc.12, 22:12
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 08 avr.24, 22:14

Message par philippe83 »

verset 2 (Dieu),verset 3 (Dieu), verset 9 (Dieu). Donc homère pas sur que Rom 10 s'applique à Jésus.

homere

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 5179
Enregistré le : 06 avr.15, 21:49
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 08 avr.24, 23:19

Message par homere »

philippe83 a écrit : 08 avr.24, 22:14 verset 2 (Dieu),verset 3 (Dieu), verset 9 (Dieu). Donc homère pas sur que Rom 10 s'applique à Jésus.
Merci pour votre réponse.

9 vu que, si de ta bouche tu confesses Jésus comme Seigneur et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car c’est du cœur qu’on croit pour parvenir à la justice, et c’est de la bouche qu’on confesse pour parvenir au salut. 11 En effet, l’Écriture dit :Quiconque croit en lui ne sera point confus. 12 Car il n’y a pas de différence entre le Juif et le Grec, car tous ont le même Seigneur, riche pour tous ceux qui l’invoquent. 13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Ne pensez-vous pas que le verset 9, identifie clairement Jésus au "Seigneur" dont il est question aux verset 12 et 13 :thinking-face:

Zouzouspetals

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 1662
Enregistré le : 16 déc.08, 22:50
Réponses : 0
Localisation : Paris, France

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 08 avr.24, 23:26

Message par Zouzouspetals »

philippe83 a écrit : 08 avr.24, 22:14 verset 2 (Dieu),verset 3 (Dieu), verset 9 (Dieu). Donc homère pas sur que Rom 10 s'applique à Jésus.
Relisez plus attentivement le passage, en laissant de côté vos préjugés et vous verrez que Paul développe son argumentation autour de Jésus, qu’il considère comme « la fin de la Loi » (terme et/ou finalité ?) qu’il faut reconnaître comme Seigneur pour être justifié, sauvé.
Ne réponds pas à un homme stupide selon sa sottise, de peur que tu ne deviennes pareil à lui, toi aussi.
Réponds à un homme stupide selon sa sottise, de peur qu’il ne devienne un sage à ses yeux.
(Proverbes 26:4,5, TMN)

BenFis

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 8906
Enregistré le : 01 nov.13, 23:35
Réponses : 0

Contact :

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 09 avr.24, 00:22

Message par BenFis »

A partir du moment où l'on considère que le mot kurios employé dans le NT pour citer l'AT désigne le Seigneur Jésus alors que ce passage contenait le tétragramme dans l'AT on a tout dit.

On ne devrait plus se permettre de le remplacer par Jehovah au risque de se tromper.

homere

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 5179
Enregistré le : 06 avr.15, 21:49
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 09 avr.24, 01:14

Message par homere »

Paul cite parfois l’AT, où il est question de Jéhovah, pour l’appliquer, directement ou indirectement, à Jésus :

- Romains 8,36 > Psaume 44,22

- Romains 14,11 > Is 45,23

- Philippiens 2,10 > Is 45,23

- 1 Corinthiens 2,16 > Is 40,13

- Éphésiens 4,8 > Psaume 68,18.

Ajouté 21 heures 20 minutes 30 secondes après :
"Celui qui tient compte des jours en tient compte pour le Seigneur. Celui qui mange, c'est pour le Seigneur qu'il mange, car il rend grâce à Dieu ; celui qui ne mange pas, c'est pour le Seigneur qu'il ne mange pas : il rend aussi grâce à Dieu. En effet, aucun de nous ne vit pour lui-même, et aucun ne meurt pour lui-même. Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous appartenons donc au Seigneur. Car si le Christ est mort et a repris vie, c'est pour être le Seigneur des morts et des vivants."(Rm 14).

On ne trouve pas le nom kurios = "seigneur" ou "maître", mais le verbe correspondant kurieuô, "être seigneur ; celui-ci renvoie naturellement à toutes les occurrences de kurios qui précèdent et confirme leur identification au Christ (Khristos, sujet de kurieuô). Le texte devient parfaitement incompréhensible dans la TMN qui remplace kurios par Jéhovah et ne peut pas le faire pour kurieuô (il aurait fallu, selon la même "logique", écrire "pour être le jéhovah des morts et des vivants"). Si l'on cherche une preuve formelle que Paul a bien écrit kurios et pas autre chose, et que son kurios c'est le Christ, ce texte, avec le chapitre 10 et 2 Corinthiens 12, fournit l'une des plus évidentes.

chrétien2

[ Christianisme ]
Avatar du membre
[ Christianisme ]
Messages : 8414
Enregistré le : 24 sept.15, 22:20
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 10 avr.24, 00:37

Message par chrétien2 »

BenFis a écrit : 09 avr.24, 00:22 A partir du moment où l'on considère que le mot kurios employé dans le NT pour citer l'AT désigne le Seigneur Jésus alors que ce passage contenait le tétragramme dans l'AT on a tout dit.

On ne devrait plus se permettre de le remplacer par Jehovah au risque de se tromper.
Je suis d'accord. Parfois, on pourrait se tromper et entraîner des personnes dans cette tromperie (même si elle est involontaire. On peut aussi tromper les gens avec la certitude d'avoir raison).
"Quand on veut, on peut et quand on peut, on doit." - Napoléon Bonaparte

agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 15976
Enregistré le : 25 déc.09, 10:55
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 10 avr.24, 04:26

Message par agecanonix »

homere a écrit : 08 avr.24, 21:45 Dans le chapitre 10 de Romains :

1 Frères, le bon plaisir de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés. 2 Car je leur rends le témoignage qu’ils ont du zèle pour Dieu mais non selon une juste connaissance ; 3 car ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu. 4 En effet, la fin de la loi, c’est Christ pour la justification de tout croyant. 5Moïse, en effet, écrit de la justice qui vient de la loi : L’homme qui aura fait ces choses vivra par elle. 6Tandis que la justice qui vient de la foi parle ainsi : Ne dis pas en ton cœur : Qui montera au ciel ? c’est en faire descendre Christ ; 7 ou : Qui descendra dans l’abîme ? c’est faire remonter Christ d’entre les morts. 8 Mais que dit-elle ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. C’est la parole de la foi, que nous prêchons ;9 vu que, si de ta bouche tu confesses Jésus comme Seigneur et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car c’est du cœur qu’on croit pour parvenir à la justice, et c’est de la bouche qu’on confesse pour parvenir au salut. 11 En effet, l’Écriture dit :Quiconque croit en lui ne sera point confus. 12 Car il n’y a pas de différence entre le Juif et le Grec, car tous ont le même Seigneur, riche pour tous ceux qui l’invoquent. 13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Paul cite-t-il parfois l’AT, où il est question de Jéhovah, pour l’appliquer, directement à Jésus :thinking-face:
Vous lisez ce texte avec votre logique.

voici ce qu'il donne avec une autre logique. Traduction TOB
  • 9 Si, de ta bouche, tu confesses que Jésus est Seigneur et si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 En effet, croire dans son cœur conduit à la justice et confesser de sa bouche conduit au salut. 11Car l’Ecriture dit : Quiconque croit en lui ne sera pas confondu. 12Ainsi, il n’y a pas de différence entre Juif et Grec : tous ont le même Seigneur, riche envers tous ceux qui l’invoquent. 13En effet, quiconque invoquera le nom YHWH sera sauvé.

J'ai remis le YHWH à sa place car c'est une citation de l'AT qui utilise YHWH.. On ne peut pas faire comme si Paul l'ignorait !!

Voici comment je le comprends
  • 9 Si, de ta bouche, tu confesses que Jésus est Seigneur et si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 En effet, croire (que Dieu l'a ressuscité) dans son cœur conduit à la justice et confesser de sa bouche conduit au salut. 11Car l’Ecriture dit : Quiconque croit en lui (en Dieu qui l'a ressuscité) ne sera pas confondu. 12 Ainsi, il n’y a pas de différence entre Juif et Grec : tous ont le même Seigneur (Dieu) , riche envers tous ceux qui l’invoquent. 13En effet, quiconque invoquera le nom YHWH sera sauvé.

Vous voyez, c'est tout aussi logique.

Vous savez que Pierre a aussi écrit sur cette prophétie de Joel reprise par Paul ici. Actes 2.
  • Non, ce qui arrive, c’est ce qui a été dit par l’intermédiaire du prophète Joël : 17 “Et dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai une partie de mon esprit sur toutes sortes d’humains. Alors vos fils et vos filles prophétiseront, et vos jeunes hommes auront des visions, et vos vieillards auront des rêves, 18 et même sur mes esclaves, hommes et femmes, je répandrai une partie de mon esprit à cette époque-là, et ils prophétiseront. 19 Et je produirai des miracles en haut dans le ciel et des signes en bas sur la terre ; il y aura du sang, du feu et des nuages de fumée. 20 Le soleil se changera en obscurité et la lune, en sang, avant que vienne le grand et glorieux jour de YHWH. 21 Et tous ceux qui feront appel au nom de YHWH seront sauvés.”
Vous reconnaissez le verset 21, c'est le même qu'en Romains 10. Or, lisez bien les versets 16 à 21, il n'y est question que de Dieu, on ne parle pas de Jésus jusqu'à ce verset.

Réfléchissez un instant, faites l'effort : c'est le discours de Pierre juste après la pentecôte à un public qui ne connait pas Jésus mais qui est composé à 100% de juifs. Aucun ne connait donc Jésus, Pierre va leur expliquer dans son discours.

Or, au verset 21, Pierre n'a pas encore cité le nom de Jésus, tout ce qu'il a dit ne parle que de Jéhovah. Je répète, au verset 21, dans son discours, Pierre n'a parlé que du Dieu des juifs présents, juifs pas encore chrétiens.

Il cite longuement une prophétie sur laquelle il n'y a aucun doute, elle concerne YHWH.

Il est donc impossible qu'il ait écrit ou expliqué que tous ceux qui font appel à Jésus seront sauvés, non seulement parce que ces juifs savent que ce texte concerne YHWH et non Jésus, mais aussi qu'à ce moment là du discours, tous ces juifs ne connaissent pas encore Jésus..

chrétien2

[ Christianisme ]
Avatar du membre
[ Christianisme ]
Messages : 8414
Enregistré le : 24 sept.15, 22:20
Réponses : 0

Re: Le mot "seigneur" dans le NT et ses conséquences

Ecrit le 10 avr.24, 05:38

Message par chrétien2 »

agecanonix a écrit : 28 mars24, 22:42 Remplacer un mot par un autre, à grande échelle, dans le NT, n'est pas sans conséquence, ça ne peut pas passer inaperçu.

Ainsi, les témoins de Jéhovah pensent que le nom de Dieu, "Jéhovah", a sa place dans le NT lorsque celui-ci reprend des textes de l'AT qui contenaient ce nom non seulement dans les originaux hébreux mais aussi dans les copies grecques qui circulaient au 1er siècle.

Les témoins de Jéhovah sont loin d'être les seuls à le croire.
Oui, Agécanonix. Et tu devrais te poser la question à savoir pourquoi êtes-vous les seuls à le croire ? Parce que les autres religions ont compris depuis longtemps que le nom JEHOVAH n'est pas correct...

Tous les experts le disent.
"Quand on veut, on peut et quand on peut, on doit." - Napoléon Bonaparte

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Témoins de Jéhovah »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 36 invités